Monde

Hommage : Pelé, une étoile dans le ciel pour l’éternité

Hospitalisé depuis plusieurs semaines, Pelé, de son vrai nom Edson Arantes do Nascimento, s’est éteint, des suites d’un cancer, à l’âge de 82 ans. La pépite d’or, découverte dans les années 50, demeure l’unique joueur au monde à avoir gagné la Coupe du monde à trois reprises en 1958, 1962, et 1970. Il laisse derrière lui un riche héritage footballistique. 

Surnommé le Roi du football, le talent de Pelé a immédiatement été remarqué dès son jeune âge. Au point que son jeu fascinant a intéressé de nombreux clubs au Brésil. C’est, finalement, l’équipe de Santos FC qui réussit à s’approprier cette perle rare, et à convaincre sa famille en premier. Dès l’âge de 15 ans, Pelé rejoint l’équipe junior de Santos puis réussit rapidement à trouver sa place parmi l’équipe première.

Les débuts avec la seleção !
Avant que Pelé ne fasse ses débuts avec la «seleção», le pays n’avait remporté aucune Coupe du monde. Les belles prestations de Pelé avec Santos vont obliger la direction technique de l’équipe nationale du Brésil de le convoquer pour la première fois en 1957. Sa présence va transformer complètement le jeu de la sélection brésilienne, le Brésil devient, ainsi, une surpuissance mondiale.

Première prouesse en coupe du monde
En 1958, lors de la Coupe du monde qui s’est déroulée en Suède, Pelé a sorti le grand jeu en inscrivant 6 buts dont 2 en finale et réussit à offrir à son pays le premier titre mondial, lui qui n’avait que 17 ans à l’époque. Pelé envoie ainsi un signe fort à toute la planète, qui, ensuite, va admirer son style de jeu spectaculaire. Cette première Coupe du monde gagnée par le Brésil a connu un grand effet médiatique, notamment après la déception de 1950, «Choc du Maracanã», quand le Brésil avait perdu la finale à domicile, devant 200.000 supporters. En sélection, Pelé a réalisé un total de 77 buts en 92 matchs.

Athlète du siècle
En 1980, Pelé a été élu «Athlète du siècle» par le Comité international olympique. Ce diamant brut, possédait un art propre à lui, une vision mythique d’un buteur hors norme. Avec un record de 1.281 buts inscrits au cours de sa carrière professionnelle, Pelé a réussi à détruire toutes les défenses du monde. Sa puissance ne laissait cependant aucune chance à ses adversaires, Pelé fait du spectacle à chaque fois qu’il rentre sur le terrain, et il ne se soucie pas du reste.

Ses engagements hors-football
En dehors des stades, Pelé était engagé auprès de plusieurs organismes. La légende brésilienne était ambassadeur de l’ONU, l’UNESCO et l’UNICEF. Il avait également fréquenté le monde politique entre 1995 et 1998, où il occupait le poste de ministre des sports, il devient ainsi le premier homme noir à se charger de cette mission dans le pays.

Citation historique…
Pelé a toujours estimé le football africain, et avait une considération plus particulière pour le joueur marocain Larbi Ben Barek, qui, selon lui, reste le meilleur de l’histoire. «Si je suis le roi du football, Ben Barek en est le dieu», cette fameuse déclaration avait suivi la mort de Ben Barek en 1998, un geste de reconnaissance à l’ancienne gloire du football mondial.

Trois jours de deuil au Brésil
Les Brésiliens pleurent la mort de Pelé. Le président Jair Bolsonaro a décrété trois jours de deuil dans tout le pays à partir du vendredi pour respecter la mort de l’éternel numéro 10. «Il a transformé le football en art et en joie. Que Dieu réconforte sa famille et l’accueille dans son infinie miséricorde», a tweeté le président. Pelé sera enterré mardi à Santos, dans l’intimité familiale. Le cortège funéraire traversera les rues de la ville.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page