Monde

Global Forum on Nicotine : appel à des alternatives plus sûres et accessibles

Le thème de cette année du Global Forum on Nicotine (GFN) a traité de «l’avenir de la nicotine». Les conférenciers et les panélistes ont ainsi abordé des questions d’actualité qui visent à déterminer l’avenir d’une utilisation plus sûre de la nicotine et de la réduction des méfaits du tabac.

La réduction des méfaits du tabac gagne en influence et en intérêt, ce sujet est de plus en plus accepté comme un élément clé de l’amélioration de la santé des individus et de leurs communautés. C’est dans ce cadre que la 8e édition du Forum mondial sur la nicotine (GFN), tenue le 17 et 18 juin à Liverpool, a traité de «l’avenir de la nicotine». Ainsi les participants à un panel virtuel sur «les moyens de réduire l’impact du tabagisme dans les pays à revenu faible et intermédiaire» ont appelé à privilégier des alternatives plus sûres et accessibles à la cigarette conventionnelle.


Lutter contre la désinformation
Il faut savoir que des produits comme la cigarette électronique, étant moins nocifs que la cigarette combustible, doivent gagner en visibilité dans des pays où la mortalité liée au tabac peut atteindre des niveaux élevés. Les pénalistes ont ainsi mis en garde contre la désinformation sur les nouveaux produits à base de nicotine, au détriment de la santé des consommateurs résidant dans les pays à revenu faible et intermédiaire. «Ces pays abritent 80% des fumeurs du monde, ce qui représente un énorme défi pour leurs systèmes de santé, eu égard aux multiples maladies provoquées par le tabagisme», ont-ils assuré.

Dans cette perspective, Tomas O’gorman, avocat mexicain, a déploré «le manque d’information sur les alternatives sûres au tabac destinées aux pays selon leurs spécificités linguistiques et culturelles». Pour lui, la sensibilisation doit porter sur des produits sûrs, comme l’e-cigarette, notant qu’une large frange de fumeurs ignore l’utilité de ces alternatives.

Plus d’accessibilité aux produits alternatifs
Concernant les produits alternatifs à la cigarette conventionnelle, l’expert kenyan, Joseph Magero, pense que «l’accessibilité à des produits sûrs de nicotine est un véritable challenge en Afrique», tout en appelant à la nécessité de la mise en place de politiques adéquates d’accompagnement qui pallient la désinformation sur ces produits. Parmi les solutions proposées dans ce sens, figure la consommation des produits à base de nicotine à usage oral, vu qu’ils sont autorisés dans plusieurs pays et leurs prix sont abordables. Ce type de produits pourrait en effet, impulser une transition rapide de la cigarette conventionnelle.

De son côté, l’experte internationale en santé, Nataliia Toropova, a estimé que la cigarette électronique «représente une alternative crédible. Toutefois il faudrait une implication plus forte des médecins en matière de sensibilisation et de promotion de ce type de produits». Pour rappel le Forum mondial sur la nicotine (GFN) traite d’un nombre de sujets d’actualité de l’industrie mondiale du tabac, en présence d’experts éminents de différentes nationalités. Au menu de ce forum, figurent des panels traitant, entre autres, de l’innovation en termes de nicotine et la réglementation dans le secteur du tabac. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page