Monde

Galaxy Note 7 : la batterie mise en cause dans l’enquête Samsung

Au terme de l’enquête menée par Samsung Electronics sur l’incendie de certains de ses Galaxy Note 7, le groupe sud-coréen a conclu, ce lundi, que la batterie de ce modèle de smartphone en était le principal responsable.
Les conclusions de l’enquête devraient être annoncées le 23 janvier, la veille de la publication des résultats financiers détaillés du groupe pour le quatrième trimestre, a ajouté la source sous couvert d’anonymat.

Le numéro un mondial du secteur, en quête de rachat après le retentissant fiasco industriel et commercial de ce smartphone haut de gamme, se prépare à lancer au premier semestre un nouveau combiné vedette, le Galaxy S8.
Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Note 7 à l’issue d’un premier rappel de 2,5 millions d’exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur cet appareil vendu aux États-Unis à 882 dollars , soit 8864.99 DH.


Malgré des interrogations cette année sur son activité dans les smartphones, les bénéfices du groupe sud-coréen devraient fortement progresser en raison de la hausse du prix des mémoires et de la croissance des ventes d’écrans Oled (diode électroluminescente organique) pour smartphones.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page