Monde

France : combien rapportent les étudiants internationaux ?

Les étudiants internationaux rapportent cinq milliards d’euros par an à la France, soit un solde positif net de 1,35 milliard d’euros en tenant compte des dépenses publiques qui y sont liées.

C’est ce que révèle une enquête réalisée par Campus France et publiée lundi. Pour cette enquête, entre février et avril 2022, un sondage d’une cinquantaine de questions a été diffusé auprès de 9.992 étudiants internationaux ayant séjourné en France au cours des trois dernières années.

Cet échantillon est représentatif des 302.863 étudiants internationaux en France via un redressement statistique, appliqué sur quatre critères déterminants : l’origine géographique de l’étudiant, le type d’établissement supérieur fréquenté, le niveau d’études et le bénéfice de bourses du gouvernement français.

L’enquête identifie cinq sources principales de financement : l’entourage familial est de loin la source de financement du séjour d’études la plus souvent citée (77%) et représente 53% des revenus dépensés. Les économies personnelles viennent ensuite (48%). En troisième place, les aides de la Caisse d’allocations familiales (46%), puis les activités rémunérées (job étudiant, 34%).

Enfin, 18% des répondants déclarent financer leurs études grâce à des bourses d’études octroyées par les gouvernements de leurs pays d’origine ou par le gouvernement français. 48% des étudiants ont travaillé pendant leur séjour d’études.

Pour plus de la moitié d’entre eux, ces emplois sont jugés indispensables pour faire face à leurs dépenses. En moyenne, les étudiants internationaux dépensent 867 euros par mois : 48% de ce budget est destiné au loyer et 21% aux frais de vie quotidienne (vêtements, alimentation).

L’ensemble des dépenses publiques de la France sur une année constitue un total de 3,7 milliards d’euros. «En soustrayant l’ensemble des dépenses des recettes, un apport net de 1,35 milliard d’euros est mis en évidence.  C’est l’impact économique direct des étudiants internationaux en France», selon le rapport de l’enquête.

Sami Nemli avec agences

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page