Monde

Expulsé de son logement à Metz, un Marocain se coud la bouche

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
 
Un individu de 31 ans, menacé d’être expulsé de son foyer, a commencé, mercredi à Metz, une grève de la faim et s’est cousu les lèvres. Après une nuit des négociations, il a accepté de couper les fils qui entravaient sa bouche.

Ce Marocain, rejeté du droit d’asile, vivait au sein d’un logement de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Ce mercredi, il a été expulsé du centre d’accueil. L’homme a décidé donc de se coudre les lèvres, de commencer une grève de la faim et de refuser de se laisser approcher par les pompiers et la police.


Après une nuit dans la rue, un nouveau logement géré par un opérateur social a proposé d’héberger l’homme. « Pour des questions sanitaires et des questions de dignité humaine », a indiqué un représentant de l’État à France Bleu Lorraine. Il a donc mit fin à la grève et les fils de sa bouche ont été coupés.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page