Monde

Etats-Unis: La fin du programme de loterie des visas

Le président des États-Unis, Donald Trump, a fait part de son intention de mettre fin au système de loterie des visas. Le Dream n’est plus du côté de l’Amérique.

Seuls ceux qui méritent auront droit au système de loterie du visa pour les États-Unis. Derrière cette décision sous la forme d’une promesse dont la concrétisation se fera assurément dans un avenir prochain, se trouve le motif de soutenir une économie moderne.

Trump aspire par là à mettre en œuvre un système d’immigration basé sur la sélection «en fonction de la capacité des immigrés à subvenir à leurs besoins financiers et à apporter une contribution positive à la société américaine».

Le but de cette décision est donc d’abroger le système de migration actuel basé sur la loi Chain Migration qui permet aux étrangers résidant aux États-Unis de faire venir leurs proches. Ce système est jugé inadéquat avec la sécurité nationale des États-Unis. Et c’est là la seconde raison de cette décision.

D’ailleurs, l’occupant de la Maison blanche n’y est pas allé par quatre chemins pour asseoir le bon sens de sa décision en faisant remarquer que l’auteur de l’attentat terroriste manqué de mardi dernier à New York était venu aux États-Unis à travers le système Chain Migration alors que celui qui avait fauché des passants et des cyclistes en octobre avait gagné sa Green Card à la loterie.

Pour ce faire, ce processus commencera avec l’adoption par le Congrès d’un projet de loi visant à mettre fin à la migration en chaîne et à la loterie des visas. «J’ai appelé le Congrès justement à mettre fin à ces programmes», a-t-il dit, arguant que la suspension de ces lois «nous permettra d’avoir des règles d’immigration logiques qui favorisent l’assimilation et la croissance des salaires».

L’économique et le sécuritaire sont donc à la base de cette décision qui mettra définitivement fin au mythe de l’«American dream» !

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page