Monde

Éducation des plus démunis : le fonds de l’ONU récolte plus de 800 millions de dollars

Le fonds onusien, créé en 2016 et qui organisait sa toute première conférence des donateurs à Genève, estime que 222 millions d’enfants dans le monde ont vu leur éducation perturbée par des conflits ou des catastrophes liées au climat, dont 78 millions qui n’ont jamais mis les pieds à l’école. Le fonds aide près de sept millions d’enfants dans 32 pays. Le manque d’éducation a des conséquences réelles et immédiates. Les enfants se retrouvent parfois dans la rue, confrontés à des menaces de violence, de traite des êtres humains, de recrutement par des groupes armés ou, pour les filles, de mariage forcé.

«Nous avons vu dans le monde entier que l’espoir meurt lorsqu’un convoi transportant des réfugiés se perd en mer. L’espoir meurt lorsque les marchandises destinées aux réfugiés dans les villes assiégées ne passent pas», a déclaré Gordon Brown, président de Éducation sans délai et ancien premier ministre britannique.

«Mais l’espoir meurt aussi lorsqu’un jeune ne peut pas planifier ou préparer l’avenir parce qu’il n’a pas la chance d’aller à l’école», a-t-il souligné.

Depuis que les talibans ont fermé les écoles secondaires et les universités aux filles et aux jeunes femmes, l’Afghanistan est peut-être le pays où le désespoir qui accompagne la privation d’éducation est le plus visible. «Il y a exactement 514 jours, mon coeur a été brisé avec des millions de filles en Afghanistan», a lancé Somaya Faruqi, qui a dirigé une équipe de jeunes femmes afghanes participant à des compétitions de robotique, et venue témoigner à Genève. C’est le jour où les talibans ont fermé les école secondaires aux filles.

«Chaque enfant mérite d’avoir le droit humain le plus simple, qui est l’éducation», insiste la jeune femme, qui a été évacuée avec l’équipe de robotique peu de temps après le retour au pouvoir des talibans en août 2021.

Somaya Faruqi, qui est ambassadrice d’«Éducation sans délai», souligné à quel point l’absence de scolarisation est une perte. «Cela signifie qu’il nous manque 222 millions de talents incroyables, les futurs dirigeants, les médecins, les ingénieurs», a-t-elle affirmé.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page