Monde

Le «Ceuta est marocaine», fait refuser la nationalité espagnole à une résidente marocaine

Une Marocaine résidente en Catalogne depuis 18 années s’est vu refuser la nationalité espagnole en raison d’une « intégration insuffisante ».

Ses 18 années passées en Espagne, sa maîtrise de la langue espagnole en plus de sa compréhension du Catalan, ainsi que les moult formations qu’elles a passées n’ont aucunement contribué à donner sa chance à une résidente marocaine en Catalogne d’obtenir la nationalité espagnole.

Le verdict a été prononcé par la Chambre des litiges de l’Audencia Nacional qui a rejeté le recours de cette la Marocaine, estimant que « son intégration est insuffisante » trouve raison dans son « ignorance institutionnelle et culturelle fondamentale ». Le quotidien El Faro de Ceuta explique quant à lui que la protagoniste de cette histoire a manqué une série de questions que la Chambre considère comme primordiales. En parlant des droits et devoirs des Espagnols, du nom du président ou encore de la danse typique de la Catalogne. Parmi les arguments figure celui que Ceuta n’est pas un territoire espagnol mais une enclave marocaine.

Tentant de justifier sa réponse, considérée – évidemment – fausse par les autorités espagnoles, cette Marocaine explique qu’étant enceinte, «elle ne maitrisait pas ses moyens». Et au tribunal de rétorquer : «Il est injustifiable d’ignorer le pays dont vous voulez être un ressortissant et rien dans cette situation ne se rapporte à votre grossesse».

Il est à noter que son mari a été naturalisé espagnol et ses deux filles nées en Espagne sont – naturellement – détentrices de la nationalité.

 

 

 

Ce que révèle le dernier rapport sur le branding Morocco



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page