Monde

Conjoncture : les multiples crises mondiales font chuter les salaires réels

Le directeur général de l’OIT, Gilbert F. Houngbo, a déclaré que les crises mondiales ont engendré une chute notable des salaires réels, lors de la dernière édition du rapport mondial de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, rapporte un communiqué transmis à l’AIP mercredi 30 novembre 2022.

«Les multiples crises mondiales auxquelles nous sommes confrontés font chuter les salaires réels. Elles ont placé des dizaines de millions de travailleurs dans une situation désastreuse, face à des incertitudes croissantes», a déclaré Houngbo.

Selon ce rapport de l’organisation, «l’inflation affecte le pouvoir d’achat des classes moyennes et frappe de manière particulièrement sévère les ménages à faible revenu».

Concernant les bas revenus, l’inflation a favorisé des pertes de salaire des travailleurs durement impactés par la Covid-19, entraînant une baisse du pouvoir d’achat des ménages à moins 0,9 % au premier semestre 2022, précise le communiqué.

Le rapport souligne qu’il est «urgent de prendre des mesures (…) pour aider au maintien du pouvoir d’achat et du niveau de vie des salariés et de leurs familles». Un ajustement des taux de salaire minimum de manière adéquate a été préconisé, compte tenu du fait que 90 % des États membres de l’OIT disposent de systèmes de salaire minimum. Parmi les autres mesures pouvant atténuer les conséquences de la crise du coût de la vie sur les ménages figurent, notamment, la distribution de bons d’achat pour les ménages à faible revenu afin de les aider à acheter des biens essentiels, ou encore la réduction de la TVA sur certains produits pour réduire le fardeau que l’inflation fait peser sur les ménages.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page