Monde

Citi Foundation et Education For Employment signent pour l’employabilité des jeunes au Maroc

Education For Employment (EFE), l’organisation de l’emploi des jeunes dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), et CITI Foundation ont élargi leur partenariat pour une quatrième année, afin de créer plus d’opportunités aux jeunes demandeurs d’emploi au Maroc et dans la région MENA.

Le partenariat EFE-CITI Foundation fait partie du programme «Chemins de progrès». Ce dernier vise à préparer les jeunes talents à saisir des opportunités professionnelles concrètes.


«Plus de 300 jeunes au Maroc et en Tunisie ont bénéficié d’une formation subventionnée par ce partenariat pour faciliter leur intégration dans le monde professionnel». Le communiqué des deux parties indique que «la formation est le fruit d’une étude menée par CITI et EIU, qui a montré comment certaines villes à travers le monde soutiennent l’ambition des jeunes et leur procurent plus de perspectives économiques».

Brahim Slaoui, le président d’EFE-Maroc, a déclaré que «EFE-Maroc s’est engagée à créer des opportunités d’emplois pour les jeunes à travers le Maroc en travaillant étroitement avec les entreprises qui recrutent».

Karim Seiffeddine, responsable des affaires publiques de Citi au Moyen-Orient et en Afrique, a remarqué que «ce partenariat s’appuie sur une collaboration productive depuis 2013». «Citi Foundation contribue au travers d’EFE Maroc à la formation de centaines de jeunes Marocains et Tunisiens, dans des domaines où la demande est importante tels que la vente, les services de soins médicaux et plus généralement le professionnalisme au travail» , ajoute la même source.

«Le financement de la Citi Foundation, avec des contributions d’autres fondations comme Accenture Foundation et MasterCard Foundation, a aidé plus de 340 jeunes au Maroc et en Tunisie à sécuriser des emplois dans des entreprises multinationales ou des PMEs».

Ces formations comprennent des modules d’e-learning développés par Accenture, répondant à un intérêt croissant pour ce type de solutions d’apprentissage comme identifié par l’étude de Citi et EIU. Cette étude a relevé que seulement 10% des jeunes au Moyen-Orient et en Afrique prennent des cours en ligne, alors que plus du double affirment vouloir apprendre par ce moyen. L’objectif consiste dans l’insertion d’au moins 75% dans des postes à plein temps, CDD ou stage, un élément unique du modèle EFE.

Actuellement, 54% des bénéficiaires des programmes EFE-Maroc sont des femmes, 70% des lauréats sont embauchés, avec un taux de rétention dépassant les 90%.

Cette étude, «Chemins de progrès», offre la possibilité de mieux comprendre les initiatives prises par 35 villes autour du monde, et identifier les éléments qui contribuent le plus à un environnement productif pour les jeunes. L’étude comprend un sondage unique des opinions des jeunes et un outil interactif qui peut être utilisé par les politiques, les entreprises et les acteurs de la société civile.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page