Monde

Campagne aux Philippines: 1.500 mères allaitent leurs bébés en public

Dans le cadre d’une campagne du gouvernement qui vise à promouvoir l’allaitement maternel et aider à prévenir les décès infantiles dans ce pays d’Asie du Sud-Est, environ 1.500 mères ont allaité leurs bébés en public dimanche aux Philippines.

Environ 1.500 mères ont allaité leurs bébés en public dimanche aux Philippines, dans le cadre d’une campagne du gouvernement visant à promouvoir l’allaitement maternel et aider à prévenir les décès infantiles dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Les mères de familles, dont certaines étaient coiffées d’un diadème et portaient des t-shirts estampillés « super-maman », étaient assises par terre dans un stade de la capitale Manille où elles allaitaient leurs bébés.

« Allaiter, c’est de l’amour, c’est difficile mais nous le faisons par amour« , a annoncé Abegirl Limjap, une femme enceinte de 38 ans, qui allaitait en même temps ses deux garçons âgés de cinq et 11 mois.

Cet événement annuel va pour objectif d’attirer le soutien de l’opinion publique dans le cadre d’une campagne du gouvernement qui vise à convaincre davantage de mères de choisir l’allaitement plutôt que du lait maternisé pour nourrir leurs bébés, a déclaré à l’AFP l’une des organisatrices, Rose Padua. Il s’agit aussi de faire reculer la mortalité infantile dans le pays.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) recommandent ainsi aux mamans de nourrir leurs bébés exclusivement au sein au cours des six premiers mois suivant la naissance.

Cependant, trois enfants sur cinq dans le monde ne sont pas nourris exclusivement au sein durant cette période, ce qui les expose davantage aux risques de maladies et de décès, selon un rapport publié plus tôt dans l’année par l’OMS et l’Unicef.

Aux Philippines, 27 enfants sur 1.000 sont décédés avant l’âge de cinq ans en 2016, selon des statistiques de l’OMS.

Environ la moitié des enfants philippins étaient nourris au sein dès les premiers mois de leur naissance en 2013, une proportion qui n’a guère évolué comparé à 2003 où ils étaient 46%, selon des statistiques de l’OMS et l’Unicef.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page