Monde

Blé : le Brésil quadruple ses exportations vers les marchés arabes

Le Brésil a quadruplé ses exportations de blé vers les pays arabes, notamment vers l’Arabie saoudite, le Maroc, le Soudan et l’Égypte, de janvier à avril de cette année, selon la Chambre de commerce arabo-brésilienne (CCAB). Le Maroc, notamment, en a acheté 360.000 tonnes pendant cette période, un volume en hausse de 632% par rapport aux mêmes mois de l’année dernière, a souligné la même source.

De manière générale, les exportations brésiliennes vers les pays arabes sont passées de 241.500 tonnes de janvier à avril 2021 à 1,02 million de tonnes au cours de la même période de 2022, soit une augmentation de 326%. La région arabe représente ainsi près de la moitié des exportations brésiliennes de céréales.


À noter que le marché mondial du blé est marqué par un contexte d’incertitude en termes d’approvisionnement, en raison de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, deux fournisseurs majeurs de cette céréale. Au cours de la période considérée, le Brésil a expédié à l’étranger un total de 2,3 millions de tonnes de blé, contre 568.000 une année plus tôt, soit une augmentation de 313 %, avec des recettes qui sont passées de 122 à 714 millions de dollars.

Comme pour les autres postes de la balance commerciale brésilienne, la hausse de la valeur des exportations de blé a été supérieure à celle du volume, reflétant la hausse des prix sur le marché mondial : en effet, le Brésil a encaissé 311 millions de dollars de ses ventes de blé aux pays arabes de janvier à avril, soit 485% de plus qu’au cours des mêmes mois de 2021.

La tonne de blé a été vendue à un prix supérieur de 37% par rapport au cours de 2021. Le secrétaire général et PDG de la CCAB, Tamer Mansour, cité par l’agence de presse ANBA, a expliqué qu’il s’agissait, dans un nouveau contexte, «de remplacer l’approvisionnement en provenance d’Ukraine, en particulier dans le cas des achats de l’Égypte».

Le principal marché traditionnel pour le blé brésilien est l’Arabie saoudite, avec des importations de 505.000 tonnes et une augmentation de 258% en volume. Le Soudan en a acheté 146.300 tonnes et l’Egypte, 46.200 tonnes. Ces deux derniers n’avaient pas importé de blé du Brésil en 2021.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page