Monde

Audrey Azoulay tacle les Etats-Unis

Sur la question du retrait des Etats-Unis de l’UNESCO à la mi-octobre dernier, Audrey Azoulay, la nouvelle directrice générale de l’UNESCO, ne se voit pas du tout surprise. Plus encore : elle annonce que « les Etats-Unis ne sont pas l’alpha et l’omega de l’organisation » !

Une première ou pas, la question n’est pas là. Fraîchement mise à la tête de l’UNESCO, la réaction d’Audrey Azoulay sur la décision des Etats-Unis n’était pas attendue ; ou du moins pas avec un tel élan. D’ailleurs, sur le retrait en question, sa prédécesseuse Irina Bokova dit « regretter profondément » la décision des États-Unis. «L’universalité est essentielle à la mission de l’Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’Homme et de la dignité humaine», avait-elle souligné dans un communiqué. Un avis qu’avait partagé la France qui avait déclaré « regretter » le retrait des Américains.  


L’ancienne ministre de la Culture et de la Communication aurait donc la vision on ne peut plus divergente en ce sens que « le retrait américain ne constitue pas une surprise complète, compte tenu de la position des Etats-Unis en ce moment sur le multilatéralisme ». « Il y a eu de grandes périodes à l’Unesco – plus de 15 ans – sans les Etats Unis, qui sont finalement revenus, et je crois que ce n’est pas dans l’intérêt des Etats Unis que de quitter l’UNESCO », a-t-elle ajouté.

Azoulay ne s’est pas empêchée de fouiller dans les archives pour rappeler que depuis l’intégration de la Palestine à l’UNESCO en 2011, les Etats-Unis et Israël avaient suspendu leur contribution financière (Plus de 20%) à l’UNESCO ! « Je crois qu’on ne peut pas réduire l’Unesco aux tensions politiques qui la traversent, mais qu’il faut prendre en compte l’ensemble de son action », a jugé Audrey Azoulay, qui sera investie ce lundi.

Il est à rappeler que le 12 octobre, les deux pays ont annoncé leur retrait de l’UNESCO, l’accusant d’un biais « anti-israélien » dans ses prises de positions sur Jérusalem et Hébron.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page