Monde

Attentats de Strasbourg : Qu’est-ce qu’un fiché S ?

Selon les dernières informations, le tireur de Strasbourg s’appelle chérif C., est âgé de 29 ans et vivait à Strasbourg. Selon les sources policières, il serait fiché S pour être proche de la mouvance islamiste radicale. Mais qu’est-ce donc un fiché S? Après chaque attentat, la question qui revient le plus souvent dans les réseaux sociaux est pourquoi les coupables fichés S n’ont jamais été inquiétés par les autorités. Cela est dû au fait que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Fiche S n’est pas un motif d’enfermement, mais juste un outil d’alerte.


Si le grand public ne connaît cette fiche S que depuis 2015, il s’agit en fait d’un système adopté par les services de police française depuis une trentaine d’années. En 1969, les services de sécurité français créent «Le fichier des personnes recherchées», qui comporte plusieurs catégories, comme la fiche M (mineurs fugueurs), la fiche V (évadés), ou encore la fiche J ou PJ, qui désigne les personnes recherchés par la police judiciaire. La Fiche S pour «Sécurité de l’état» n’est pas une fiche de personne recherchés et n’entraîne donc pas d’actions de coercition à l’encontre de la personne fichée, mais a surtout un rôle dans le cas d’une enquête, comme l’affirme le ministère français de l’Intérieur.

La Fiche S est elle-même composée de 16 catégories, dont la fiche S14, où figurent les djihadistes revenus d’Irak ou de Syrie. D’autres faits de violence peuvent aussi faire l’objet d’un fichage. La fiche S est temporaire et peut être détruite après un an si la personne fichée se fait oublier. Elle n’entraîne, pour les autorités, aucune obligation de suivi ou de surveillance, sa fonction est surtout celle de l’alerte; il est donc impossible d’arrêter quelqu’un, et encore moins l’expulser, au simple motif qu’il est fiché S. Par exemple à un aéroport, si on signale qu’une personne est fichée S, la police peut voir s’il est sous le coup d’un mandat d’arrêt, ou essayer d’obtenir des renseignements, mais en absence d’un mandat d’arrêt elle ne peut ni l’arrêter ni le priver d’entrer au territoire.

La Fiche S désigne donc les personnes potentiellement dangereuses pour la sécurité de l’État, elles sont fichées par la police suite à un comportement suspect, la proximité avec des groupes ou idéologies dangereuses, ou encore de déplacement vers certains pays et endroits suspects (Syrie, Iran etc.), ou par un signalement à la police par les voisins ou l’entourage.

Dans le cas de la fusillade de Strasbourg, le coupable était déjà surveillé pour des affaires de vol, de violence, et de trafic de stupéfiants. Il aurait dû être interpellé le mardi matin, à son domicile, dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte pour homicide. Mais il ne se trouvait pas chez lui. Des grenades ont été retrouvées lors des perquisitions. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinats, tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page