Culture

Vivre loin de Facebook , une clé du bonheur?

Une étude menée par l’Université de Copenhague démontre les impacts de Facebook sur ses utilisateurs. Parmi ceux-ci, on retrouve le stress et la jalousie suite à la consultation fréquente du réseau social.
L’étude a porté sur 1.000 personnes, répartis en deux groupes. L’un ne s’est pas connecté à Facebook pendant une semaine, tandis que l’autre si. Résultat: 88% des individus du groupe ayant vécu pendant une semaine sans Facebook s’estiment plus détendu et concentré après une semaine.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page