Culture

Quoi de neuf pour Lemjarrad?

Contrairement à ce qui a été relayé par les réseaux sociaux, le juge d’instruction de la cour de Paris n’a reçu aucun certificat médical de 3 mois de la part de la présumée victime.

L’information du prolongement de la garde à vue de Lamjarrad à 3 mois est donc dénuée de tout fondement et le juge d’instruction pourrait à tout moment juger du sort de l’affaire, sachant qu’il auditionne actuellement des témoins.


Le juge d’instruction pourra également émettre un mandat d’amener à l’encontre  de la plaignante pour la confrontation tant attendue avec son agresseur présumé, ou, le cas échéant, transférer l’affaire devant le juge de la cour en audiences ouvertes, en attendant le verdict final.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page