Culture

Prix Katara du roman arabe: quatre Marocains parmi les primés

La huitième édition du Prix Katara du roman arabe a été porteuse de chance pour quatre auteurs marocains, qui étaient parmi les primés, samedi dernier à Qatar.

Annonce en a été faite, lors d’une cérémonie organisée à Paris pour la première fois au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en marge de la célébration par cette organisation onusienne du lancement de la Semaine internationale du roman, du 13 au 20 octobre de chaque année, à l’initiative de la Fondation du village culturel (Katara).

Ainsi, dans la catégorie des Études sur la recherche et la critique littéraire, les critiques marocains Said Fellak, Abdelmajid Noussi et Said Yaktine ont été primés pour leurs études « Les récits, de la théorie structurale à une approche culturelle », « texte composé: étude sur les schémas du roman arabe contemporain » et « récits appliqués: lectures dans le récit du roman arabe ». La valeur de chaque prix est de 30.000 dollars, tandis que le comité des prix se charge de l’impression, de la publication et de la commercialisation de ces oeuvres.

Dans le concours du roman de garçons, le Marocain Abdellatif Nila, le Tunisien Imad Dabboussi et l’Egyptien Mohamed Achour Hachem, ont remporté le prix pour leurs romans « Le merveilleux voyage à Al Hamra », « Villes cachées » et « Petites guerres ». Le montant alloué à ce prix est de 15.000 dollars pour chaque gagnant.

Dans la catégorie des romans arabes publiés, les prix sont revenus à Ezzedine Jalaouji de l’Algérie, à Bouchra Khalfan du Sultanat d’Oman et Nabiha Al-Essa de la Tunisie. Pour ce qui est des romans arabes non publiés, se sont distingués, les Syriens Noureddine Al Hachimi et Malk Al Yamamah Al Qari et le Soudanais Abdelkader Madoui. La valeur de chaque prix est estimée à 30.000 dollars, alors que les œuvres gagnantes seront publiées et traduites en anglais et en français.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page