Culture

Ouverture dans une ambiance festive de la 19e édition du FIFM

La 19ème édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), un événement phare, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, s’est ouverte, vendredi soir au Palais des Congrès de la Cité ocre, en présence d’un aréopage de stars du 7ème Art national et international et d’éminentes figures et personnalités des mondes de la culture, des médias et des arts.

Dans une ambiance festive et chaleureuse, le cinéma reprend ainsi ses droits dans cette cité millénaire, avec une cérémonie grandiose marquant les retrouvailles des férus de l’écran géant avec ce rendez-vous incontournable, qui s’est taillé une place de choix parmi les manifestations cinématographiques internationales de haute facture et ce, après une parenthèse de deux années, Covid-19 oblige.

Cette cérémonie a pris son envol par le traditionnel défilé des icônes du cinéma présentes, qui ont foulé le Tapis Rouge sous les acclamations d’un public fidèle et assoiffé, venu à la rencontre et à la découverte de ses stars préférées.

Les festivaliers ont aussi réservé un accueil des plus chaleureux aux grands noms du cinéma marocain dès l’apparition sur le « Red Carpet » de plusieurs célébrités nationales.

Le public a, en outre, accueilli comme il se doit le président du Jury de la compétition officielle de cette nouvelle édition, le grand réalisateur italien Paolo Sorrentino, ainsi que les membres du Jury, à savoir l’actrice britannique Vanessa Kirby, l’actrice allemande Diane Kruger, le réalisateur australien Justin Kurzel, la réalisatrice et actrice libanaise Nadine Labaki, la réalisatrice marocaine Laïla Marrakchi et l’acteur français Tahar Rahim.

La soirée s’est poursuivie dans l’enceinte du somptueux Palais des Congrès avec au menu un hommage posthume à des figures de proue de la scène artistique et cinématographique nationale, disparues durant les trois dernières années.

Ensuite, un tonnerre d’applaudissements a retenti avec la montée sur scène du président et des membres du Jury de la compétition officielle de cette édition qui se poursuit jusqu’au 19 novembre.

S’exprimant à cette occasion, M. Sorrentino a exprimé ses vifs remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à SAR le Prince Moulay Rachid, président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, pour l’organisation de ce rendez-vous cinématographique qui n’est plus à présenter.

Il s’est réjoui de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé en compagnie des membres du Jury, tout en disant son immense joie de prendre part à cet événement phare à Marrakech, ce « lieu magique », soulignant que cette nouvelle édition offre l’occasion de débattre et de découvrir les nouveautés du 7è art à travers le monde.

Le temps fort de cette cérémonie a été l’hommage appuyé rendu à l’acteur indien Ranveer Singh qui a reçu, à cette occasion, l’Étoile d’Or du Festival des mains de la conseillère du président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, Mme Mélita Toscan Du Plantier.

Ranveer Singh, l’un des quatre figures emblématiques du 7ème art de différents Continents auxquelles cette édition rendra hommage en reconnaissance de leurs brillantes carrières, a connu, en l’espace d’une décennie, une ascension éclair et s’est imposé comme l’un des acteurs les plus talentueux de Bollywood, dépassant les frontières de son pays.

Outre Ranveer Singh, le Festival, fidèle à sa tradition, rendra aussi hommage à l’actrice écossaise Tilda Swinton, au cinéaste américain James Gray, à la réalisatrice marocaine Farida Benlyazid, qui recevront aussi l’Étoile d’or du Festival.

Par la suite, M. Sorrentino et les membres du Jury, ont eu l’honneur de déclarer officiellement ouverte cette 19è édition du Festival.

Le point d’orgue de cette somptueuse cérémonie d’ouverture a été la projection du film « GUILLERMO DEL TORO’S PINOCCHIO », la nouvelle œuvre des réalisateurs mexicain Guillermo Del Toro, qui avait remporté l’Oscar, et américain Mark Gustafson.

Le film réinvente l’histoire classique d’une marionnette en bois qui prend vie dans ce superbe conte musical en stop-motion.

A rappeler que quatorze longs métrages sont en lice pour décrocher « l’Etoile d’Or » dans le cadre de la compétition officielle du Festival International du Film de Marrakech.

Il s’agit du film « LE BLEU DU CAFTAN » de la réalisatrice marocaine Maryam Touzani, « ALMA VIVA » de Cristèle Alves Meira (Portugal), « ASHKAL » de Youssef Chebbi (Tunisie), « ASTRAKAN » de David Depesseville (France), « AUTOBIOGRAPHY » de Makbul Mubarak (Indonésie), FARAWAY SONG (Cañçao ao Longe) de Clarissa Campolina (Brésil) et « PETROL » de Alena Lodkina (Australie).

Sont également en lice, « RED SHOES » (Zapatos rojos) de Carlos Kaiser Eichelmann (Mexique), « RICEBOY SLEEPS » de Anthony Shim (Canada), « SAVAGE » (Amina) de Ahmed Abdullahi (Suède), « SNOW AND THE BEAR » (Kar ve Ayı) de Selcen Ergun (Turquie), « CHEVALIER NOIR » (A Tale of Shemroon) de Emad Aleebrahim Dehkordi (Iran), « THE TASTE OF APPLES IS RED » (Ta’am al-tufah, ahmar) de Ehab Tarabieh (Syrie) et « FOUDRE » (Thunder) de Carmen Jaquier (Suisse).

Outre les longs-métrages en lice dans la compétition officielle, 62 autres films seront projetés dans le cadre des « Séances de gala », les « Séances spéciales », « le 11è Continent », le « Panorama du Cinéma marocain », « Jeune Public », les « Projections en plein air à Jamaa El Fna ».

Certains films de personnalités internationales et marocaines, auxquelles le festival rendra hommage, seront projetés au Palais des Congrès, au cinéma Colisée et à Jemaa El Fna, complétant ainsi cette sélection riche de 76 films.

Par ailleurs, de grands noms du cinéma mondial seront en conversation libre avec le public de la cité ocre lors de cette édition, dans le cadre du programme « In Conversation with … », l’un des rendez-vous les plus attendus du festival, avec à la clé des échanges intenses et passionnants.

Les personnalités internationales qui viendront à la rencontre des festivaliers cette année sont la star de Bollywood, Ranveer Singh (12 novembre), la brillante actrice française Marina Foïs, la réalisatrice française Léos Carax (13 novembre), l’actrice et réalisatrice française Julie Delpy (14 novembre), la réalisatrice française Julia Ducournau, deuxième réalisatrice à recevoir la Palme d’Or de l’histoire du Festival de Cannes, et le réalisateur et poète américain Jim Jarmusch (15 novembre).

Seront également de la partie, le compositeur franco-libanais oscarisé Gabriel Yared (16 novembre), l’éminent acteur britannique Jeremy Irons, le réalisateur iranien deux fois oscarisé Asghar Farhadi (17 novembre) et le réalisateur suédois Robin Östlund (18 novembre).

Ne dérogeant pas à sa règle, le Festival International du Film de Marrakech a réservé une place de choix au cinéma national, avec le « Panorama du cinéma marocain » qui présentera cette année une sélection de cinq films « JOURS D’ÉTÉ » (Ayam Seif) de Faouzi Bensaïdi, « ABDELINHO » de Hicham Ayouch, « POISSONS ROUGES/GOLDFISHES » (Asmak hamrae) de Abdeslam Kelai, « LA CARTE POSTALE/THE POSTCARD » (Fi zaouiyat omi) de Asmae El Moudir et « ZIYARA » de Simone Bitton.

Au total, 15 films marocains seront montrés dans les différentes sections du Festival.

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page