Culture

La ville blanche célèbre le tango argentin

La Chorale polyphonique de Casablanca, dirigée par la chef de chœur Marie-Claire Agoumi, a illuminé le public casablancais avec le concert «Au chœur du tango», un spectacle célébrant le tango argentin.

Ce concert initié par la Chorale avec le soutien de l’Ambassade d’Argentine au Maroc a tenu toutes ses promesses en transportant les spectateurs dans un voyage autour du tango à travers l’œuvre «Misa Tango» (Misa Buenos Aires) du célèbre compositeur argentin Martin Palmeri, interprétée avec brio par la Chorale polyphonique de Casablanca.


«Ce spectacle inédit au Maroc et en Afrique vise à faire découvrir au public marocain toutes les facettes du monde du Tango par le biais du chant choral, de la musique et de la danse», a souligné Agoumi.

Outre la valeur artistique et lyrique, poursuit la chef de chœur de la chorale casablancaise, ce concert permettra à la Chorale polyphonique de Casablanca, qui a déjà la particularité de représenter une diversité sociale, générationnelle, culturelle et religieuse, de s’ouvrir sur d’autres cultures musicales.

Il est à noter que c’est la première fois que cette œuvre est jouée en Afrique après avoir parcouru le monde entier. L’interprétation de cette œuvre a nécessité plus d’une année de coordination, de travail et de répétitions.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page