Culture

Cinéma, théâtre, séries sur Netflix…l’agenda de la semaine

Après des mois de paralysie, la culture est enfin déconfinée. Cinéma, théâtre, exposition sont actuellement proposés au public. Pour ceux qui n’ont pas encore leur pass vaccinal ou sont tout simplement des casaniers endurcis, Netflix offre aussi quelques morceaux  de choix.

Tout comme le premier café pris sur une terrasse au soleil après le confinement, les expositions et autres sorties culturelles ont le goût d’un Petrus tant elles se sont fait rares ces derniers mois. Les activités reprennent, et la redac’ vous a concocté un programme tout en douceur pour ne pas vous ennuyer. Le vaccin coule dans nos veines (sauf pour les récalcitrants) et c’est donc armés de nos pass vaccinaux que nous pouvons désormais assister aux expos et autres rencontres culturelles qui reprennent ici et là. Instagram a donc repris sa fonction de scroll ininterrompu d’évènements en tout genre. C’est donc par la même occasion le grand retour du «FOMO», autrement dit « fear of missing out », la peur de rater quelque chose, de passer à côté d’un événement. Mais pas de panique voici une sélection d’exposition, de films à voir, de festival et de série Netflix pour ne rien rater.


«Haut et fort» de Nabil Ayouch au cinéma !
C’est l’automne, quoi de mieux que d’aller au cinéma regarder un bon film ? Nabil Ayouch revient, avec son nouveau film «Haut et Fort» disponible dans les salles le 3 novembre prochain. Très plébiscité par la presse étrangère, présélectionné aux Oscars, ce long métrage a reçu le prix du Cinéma Positif au Festival de Cannes et plus récemment «Haut et Fort» a remporté le Grand Prix D’Arte Mare du festival du film méditerranéen qui s’est achevé à Bastia en Corse le 9 octobre dernier. Vous l’aurez tous compris, le petit dernier de Nabil Ayouch est un «must watch» de la saison. Le pitch ? «Haut et fort», à la manière de Nabil Ayouch qui ne déroge pas à son style documentaire, raconte l’histoire d’Anas, ancien rappeur engagé dans le centre culturel de Sidi Moumen à Casablanca. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes du centre vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop.

14e Festival international du Théâtre universitaire de Tanger
Si vous êtes du côté de Tanger, les amoureux de pièces de théâtre seront servis. Plus que quelques jours avant la fin du 14e festival international du Théatre universitaire de Tanger qui a débuté le 25 octobre dernier au Centre culturel Ahmed Boukmakh et se poursuit jusqu’au 30 octobre. L’occasion pour les amateurs ou simples curieux de découvrir diverses troupes théâtrales venues d’Égypte mais aussi de Jordanie, d’Italie ou encore du Portugal pour ne citer que celles-ci.

«Transe Formation» à l’Atelier Ambre Art Centre de Casablanca
Pas une, pas deux mais quatre artistes marocaines exposeront leurs œuvres du 4 au 18 novembre prochain à l’atelier ambre art centre de Casablanca. Sous le thème «Transe formation», cette exposition sera l’occasion pour chacune des artistes de présenter sa vision du monde par son interprétation artistique.

Les séries coréennes font un carton plein sur Netflix
Après le fameux «Squid Game», qui a déchaîné les foules, Netflix propose une panoplie de séries et de production made in Corea. Mais il semblerait que deux autres séries volent la vedette à Squid Game. «My Name» sortie le 15 octobre dernier, est la rivale de Squid Game. Cette série à cheval entre le K-drama et le polar est une sorte de vendetta à la sauce coréenne, fan d’action vous êtes servi ! La série «Hellbound» qui sera disponible à partir du 19 novembre a déjà fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. Réalisée par Yeon Sang-Hon célèbre cinéaste «du pays du matin calme», «Hellbound» est l’adaptation d’une bande dessinée coréenne. L’histoire est simple, nous connaissons tous l’heure et la date de notre mort. Lorsque cette dernière arrive, des «exécuteurs de l’enfer», nous emmènent vers l’au-delà. Un groupe de religieux interprète ces apparitions comme une prophétie. Autant vous dire que la saison 2 de «Squid Game» a intérêt à être à la hauteur.

Eliane Lafarge / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page