Éco-Business

Traitement des déchets : Serp dope son CA

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Serp recyclage Maroc annonce une croissance de 30% de son CA en 2016 .


Le contexte ne s’y est jamais autant prêté. La société de Service environnement recyclage & prestation (Serp) surfe sur une vague de croissance, sur fonds de prise de conscience générale quant à l’importance et à l’urgence de sauvegarder l’environnement et de repenser les techniques de production autour de nouveaux modèles plus respectueux des cycles naturels. Et c’est en s’accoudant sur ces éléments que Serp, présent au Maroc depuis 10 ans et leader dans son domaine d’activité, s’apprête à boucler 2016 sur une croissance de 30% de son chiffre d’affaires, et regarde l’exercice 2017 avec un œil confiant. Spécialisée dans le recyclage, la valorisation et le transport des déchets de chantiers immobiliers et toute prestation liée à la protection de l’environnement, la société opère dans un marché riche de 7 millions de tonnes de déchets BTP retraités chaque année. Ses revenus, estimés  10 MDH/an en moyenne, adopteront ainsi une courbe ascendante au fur et à mesure que les opérateurs BTP et autres sous-secteurs inféodés investiront dans des procédés écologiquement responsables, chose qui figure parmi les principaux sujets à traiter dans le cadre de la COP22 prévue à Marrakech, à partir du 7 novembre. Pour autant, Serp n’a pas attendu cette manifestation d’intérêt pour investir pleinement dans ce type de retraitement.

En 2015, la société a traité l’équivalent de 10.000 tonnes de déchets provenant des chantiers BTP. Et, les volumes collectés sont amenés à croître de manière exponentielle dans les quelques années à venir, d’où les projections optimistes avancées par le management. Ce dernier, en se basant sur les tendances évolutives du marché, entend investir dans une nouvelle unité de traitement, de tri et de valorisation des déchets.

Le démarrage des travaux est prévu bientôt. «Tout soutien de l’État, qu’il soit sous forme de subventions ou toute autre forme d’incitations fiscales, est évidemment le bienvenu. Cela ne fera que renforcer nos capacités opérationnelles», explique la direction de Serp, sans pour autant mettre en suspend les ambitions d’expansion de la société en attendant de telles aides. Pour l’année 2017, Serp voit déjà son chiffre d’affaires s’apprécier de près de 40%.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page