Éco-Business

Trafic aérien : à peine 8,5 millions de passagers séparent le Maroc de la performance de 2019

Pour arriver à 25 millions de passagers cumulés durant l’année de référence de 2019, les aéroports marocains doivent accueillir près de 8,5 millions de passagers d’ici fin 2022 pour atteindre cet exploit. De janvier à fin octobre 2022, le trafic aérien cumulé a enregistré l’arrivée de 16,5 millions de passagers pour l’ensemble des aéroports. 

Le trafic aérien au Maroc retrouvera-t-il complètement son niveau d’avant la pandémie en atteignant les performances de l’année 2019 ? Pour le moment, l’inversion de cette tendance est essentiellement conditionnée par la fréquentation aérienne des mois de novembre et de décembre 2022. Alors que durant l’année 2019, les aéroports du Royaume ont accueilli plus de 25 millions de passagers, soit une hausse de 11,18% par rapport à l’année 2018, le trafic aérien cumulé de janvier à fin octobre 2022 a enregistré l’arrivée de 16,5 millions de passagers pour l’ensemble des aéroports marocains, soit un taux de récupération de 79% des passagers par rapport à l’année 2019.

Aujourd’hui, le calcul est simple : pour arriver à 25 millions de passagers par rapport à l’année de référence de 2019, les aéroports marocains doivent accueillir l’équivalent de 8,5 millions de passagers à fin 2022 pour atteindre cet exploit, bien que l’écart reste encore important. Il va sans dire que la fréquentation durant le mois d’août et octobre a oscillé entre 2,4 et 2,1 millions de passagers. En attendant l’accélération des perspectives d’évolution, au cours du mois d’octobre, les aéroports ont enregistré un volume de trafic commercial frôlant 2,1 millions de passagers, soit un taux de récupération de 101% par rapport à la même période de l’année 2019.

Les aéroports supérieurs ou égaux à 100%
Durant le mois d’octobre 2022, plusieurs aéroports ont atteint, voire dépassé, le volume du trafic aérien des passagers enregistré durant la même période de 2019. La récupération se consolide durant les dix premiers mois pour les aéroports des régions du Nord et de l’Oriental qui ont enregistré des taux de récupération supérieurs ou égaux à 100% par rapport à la même période de 2019, notamment l’aéroport de Tétouan, Oujda, Nador et Tanger.

De même, l’aéroport de Guelmim a enregistré un taux de récupération dépassant les chiffres de 2019 en raison des derniers vols lancés avec l’appui du Conseil régional (Air Arabia, RAM et Binter). Toutefois, plusieurs autres aéroports n’arrivent toujours pas à récupérer leur trafic, en se référant à la période de janvier à fin octobre, comme ceux de Tan-Tan, dont le taux de récupération a atteint à peine 36%, d’Ouarzazate (48%) et de Zagora (57%). Par ailleurs, l’aéroport Casablanca Mohammed V, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli durant ce mois d’octobre, 759.360 passagers à travers 6.084 vols.

Ce trafic représente 90% du trafic aérien passagers et 80% des mouvements aéroportuaires enregistrés durant le mois d’octobre 2019. Concernant le trafic aérien cumulé depuis le début de l’année 2022, l’aéroport de Casablanca Mohammed V a accueilli 6,1 million de passagers via 54.714 vols, soit un taux de récupération de l’ordre de 71% pour chacun des segments durant les dix premiers mois de l’année 2022 par rapport à la même période de 2019.

Le constat est le même pour Marrakech-Menara qui a enregistré un taux de récupération de 71%, soit 3,7 millions de passagers durant cette période, contre 5,3 millions durant la même période de 2019. S’agissant de l’aéroport Agadir-Al Massira, il a récupéré à hauteur de 83%, soit 1,4 million de passagers durant la période de janvier à octobre contre 1,6 million de passagers.

L’Europe représente 84% du trafic aérien international
Avec 221.012 passagers accueillis durant le mois d’octobre 2022, le trafic aérien domestique a enregistré un taux de récupération de 81% par rapport à la même période de l’année 2019. Ce taux est de 70% pour la période de janvier à fin octobre avec 1.756.717 passagers accueillis. Le trafic aérien international a, quant à lui, enregistré 1,9 million de passagers durant le mois d’octobre, soit un taux de récupération de 104% par rapport à la même période de 2019.

Pour le trafic international cumulé depuis le début de 2022, les aéroports du Royaume ont accueilli 14,7 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80% par rapport à la même période de 2019. Dans le détail, les marchés de l’Europe, du Moyen et Extrême-Orient, de l’Amérique Nord et de l’Afrique ont enregistré, en octobre, des taux de récupération supérieurs à 100%. L’Europe, qui représente 84% du trafic aérien international, a enregistré un taux de récupération de 107% comparativement à octobre 2019.

Durant ce mois d’octobre, il y a eu 16.845 mouvements aéroportuaires, contre 17.908 mouvements enregistrés durant la même période de 2019, soit un taux de récupération de 94%. Quant au fret aérien, il a enregistré, durant ce mois d’octobre 2022, un taux de récupération de 66% par rapport à la même période de 2019. Il s’est établi à 5.525 tonnes. Pour le fret cumulé de janvier à fin octobre, il y a eu 57.893 tonnes, soit un taux de récupération de 74%.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page