Éco-Business

Taux directeur: Un statu quo « largement » anticipé (AGR)

Le statu quo du taux directeur, annoncé mardi par Bank Al-Maghrib (BAM), était « largement » anticipé par les principaux investisseurs financiers au Maroc et ce, tenant compte des récentes évolutions, selon Attijari Global Research (AGR).

Au terme de sa dernière réunion de politique monétaire de l’année 2020, BAM maintient son taux directeur inchangé à 1,5%. Cette décision intervient après deux baisses successives du taux directeur de 25 points de base (PBS) et de 50 PBS respectivement en mars et juin dernier, indique AGR dans son dernier « Research report – Fixed income ».


« L’institut d’émission a préféré marquer le pas afin de permettre au marché financier de mieux digérer les deux précédentes baisses du taux directeur. À cet effet, BAM s’octroie une marge de manœuvre confortable pour entamer 2021, une année qui n’offre pas une visibilité claire sur le plan sanitaire », explique AGR.

En marge de l’évolution des principaux indicateurs monétaires, les analystes d’AGR soulignent que l’institut d’émission veille à l’équilibre du marché monétaire en satisfaisant la totalité du besoin en liquidité des banques qui se situe autour de 95 milliards de dirhams (MMDH) actuellement.

A ce stade, BAM pourrait relever la capacité de refinancement des banques à près de 200 MMDH, tenant compte de l’élargissement de l’assiette des collatéraux éligibles à ses instruments d’injection de liquidité à court et à long terme, font-ils remarquer.

La transmission des décisions monétaires s’opère de manière graduelle vers l’économie réelle et que le coût de refinancement des ménages et des entreprises emprunte une tendance baissière depuis 2017, bien qu’à des amplitudes différentes. À cet effet, les taux débiteurs baissent de 28 PBS en l’espace d’un trimestre, ajoutent-ils.

Pour sa part, le Trésor arrive à se financer à des niveaux plus bas comparativement à 2019 et ce, en dépit des récentes tensions haussières des taux écartées grâce à la dernière sortie du Trésor à l’international.

En outre, les analystes d’AGR font observer qu’à fin octobre 2020, la dynamique des crédits à l’économie se poursuit. Il s’agit d’un encours de 937 MMDH en hausse de 4,3%. La distribution des crédits a été principalement dynamisée par la mise en place des prêts garantis par la Caisse centrale de garantie (CCG) dans le cadre des programmes « Damane Oxygène » (17 MMDH) et « Damane Relance & Relance TPE » (22 MMDH).

Et de conclure: « En l’absence de pressions inflationnistes en 2021 et tenant compte des incertitudes qui entourent le scénario d’évolution de la situation sanitaire au Maroc et par ricochet des agrégats économiques, BAM pourrait assouplir davantage sa politique monétaire accommodante. Dans le cas où la situation économique l’exigerait, l’Institut procéderait à une nouvelle baisse de son taux directeur ».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page