Éco-Business

Services et commerce de gros : Les patrons gardent le moral

Pour le troisième trimestre, la majorité des chefs d’entreprise sondés et opérant dans les secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros du HCP, s’attendent à une hausse du volume global de leurs activités.


La baisse dans l’hôtellerie et la restauration se confirme une fois de plus. En effet, selon la dernière enquête trimestrielle de conjoncture relative aux secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros du HCP, «plus de la moitié des patrons d’entreprises, s’activant dans le secteur des services marchands non financiers, estiment que ce dernier aurait enregistré une hausse. En revanche, 16% d’entre eux jugent qu’il est en baisse». Ce sont les branches de «télécommunication», de l’«entreposage et services auxiliaires des transports» et des «transports aériens» qui affichent une bonne performance, par contre l’«hébergement» et la «restauration» ont affiché une régression. Sur le registre des commandes, 71% des chefs d’entreprise affirment que leur niveau est normal, alors 13% le jugent inférieur à la normale.

«S’agissant du volet emploi, la majorité des chefs d’entreprise ont déclaré une stagnation des effectifs. Dans ces conditions, le taux d’utilisation de la capacité des prestations (TUC) se serait établi à 84%, contre 81%, le trimestre précédent», note le HCP. Enfin, pour le troisième trimestre, 41% des chefs tablent sur une hausse globale d’activité et 10%, sur une baisse. «Cette hausse serait expliquée, principalement, par l’amélioration d’activité que connaîtraient les branches de l’entreposage et services auxiliaires des transports» et de «transports aériens», explique le HCP. Pour ce qui est des demandes, les 2/3 des sondés s’attendent à une hausse. Concernant les ventes du commerce de gros, ces dernières auraient affiché une baisse. C’est ce que confirment les 56% des patrons sondés.

Pour leur part, 14% de ces patrons estiment que les ventes afficheraient une hausse. «La réduction d’activité serait principalement attribuable à un ralentissement des ventes dans les autres commerces de gros spécialisés et dans le commerce de gros d’autres équipements industriels», souligne le HCP. Quant à l’emploi, ce dernier aurait stagné, selon 76% des grossistes, alors que les stocks sont à un niveau normal, pour 61% des sondés. Seuls 8% de ces derniers estiment que leur niveau est supérieur à la normale. Par ailleurs, 75% des patrons estiment que les prix sont restés stables dans le «commerce de gros d’autres équipements industriels», du «commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants» et du «commerce de gros non spécialisé». Pour le troisième trimestre, les 2/3 des chefs d’entreprise s’attendent à une hausse du volume global des ventes, alors que 17%, anticipent une baisse. Quant aux prévisions relatives à l’emploi, 41% de sondés prévoient une augmentation des effectifs employés, tandis que 4% s’attendent, plutôt, à une baisse. Enfin, pour les 2/3 des patrons, les commandes seront au niveau normal.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page