Éco-Business

Résultats annuels : Saham Assurance reprend sa marche en avant

La filiale marocaine de Sanlam a enregistré une dynamique commerciale assez soutenue avec une croissance de 9,7% des primes émises à 5,6 milliards de DH. Le ratio combiné Non-vie s’est dégradé de 2,9 points à 98,7% en 2021. Il est en revanche meilleur que celui de 2019 (99,5%). Après un rebond de 79,3% du résultat net à 360 MDH, la compagnie a prévu de distribuer un dividende de 35 DH par action contre 20 DH l’année dernière.

Le possible rapprochement entre les activités africaines de Sanlam et Allianz suscite, ici, beaucoup d’interrogations liées à la filiale marocaine du groupe sud-africain. En conférence de présentation des résultats annuels, le management de Saham Assurance a indiqué s’en tenir au communiqué du groupe à fin décembre dernier. La compagnie passée sous le giron de Sanlam, en 2018, affiche de bonnes performances pour 2021. Sur le plan commercial, le chiffre d’affaires renoue avec la croissance avec un bond de 9,7% à 5,6 milliards de DH, grâce principalement au développement du portefeuille.


«Il y a une compétition sur les prix qui tire le marché vers le bas. Nous ne souhaitons pas rentrer dans cette course. La structuration de notre portefeuille nous permet d’aller chercher de la croissance sur les volumes et non pas en jouant sur les prix. Cela ne veut pas dire que nous sommes plus chers, mais que nous sommes capables de vendre autre chose que du prix», analyse Yahia Chraibi, directeur général de Saham Assurance.

Le segment Non-Vie, principal marché d’intervention de la compagnie, a généré un chiffre d’affaires en amélioration de 9,2% à 4,7 milliards de DH. Un peu plus de la moitié des primes émises proviennent de la branche automobile. Le reste est réparti entre la Santé (24%) et les risques d’entreprises (22%).

L’ensemble de ces marchés étaient en croissance l’année dernière dont 8,2% pour l’automobile et 9,3% pour la Santé. L’activité Vie, elle, a drainé un chiffre d’affaires de 919 MDH en hausse de 12,2%. Elle représente 17% du total des primes émises en 2021. La contribution de ce segment aux revenus devrait se stabiliser aux alentours de 20% en l’absence d’un partenaire bancaire majeur, le réseau bancaire étant le canal de distribution par excellence des produits d’assurance-vie.

La compagnie travaille sur la diversification de son réseau de distribution pour réduire sa dépendance de la bancassurance. Par ailleurs, elle mise davantage sur le développement des produits prévoyance, les marges étant plus intéressantes que sur les produits d’épargne.

La prévoyance apporte actuellement 32% du chiffre d’affaires Vie. «L’essentiel pour nous est de développer les compartiments profitables tel que l’automobile et la santé dans la Non-Vie et la prévoyance dans la Vie», indique Mohamed Afifi, directeur général délégué. En effet, le ratio combiné de la branche auto ressort à 93%, se félicite le management. Celui de la Santé est inférieur à 100% contre une moyenne sectorielle autour de 120%, est-il indiqué.

Cet écart s’explique en grande partie par le positionnement de la compagnie sur les offres d’assurance complémentaire où la sinistralité est moins élevée. Globalement, le ratio combiné Non-vie s’est dégradé de 2,9 points par rapport à 2020 à 98,7%, mais ressort en dessous du niveau de 2019 (99,5%). La reprise des marchés financiers a permis d’améliorer le résultat financier de 97% à 557 MDH. Le résultat net s’élève à 360 MDH contre 201MDH en 2020 et 406 MDH en 2019.

Saham Assurance proposera à la prochaine assemblée des actionnaires la distribution d’un dividende de 35 DH par action contre un coupon de 20 DH l’année dernière. A fin 2021, les fonds propres se sont renforcés de 6,2% à 4,8 milliards de DH. La marge de solvabilité reste très confortable à 198% en amélioration de 17 points.

Frank Fagnon / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page