Éco-Business

Port d’Agadir/Nouveau terminal pétrolier : LPEE décroche la reconnaissance géotechnique

L’ANP a confié cette campagne à LPEE pour un montant de 4 MDH. Elle devra être livrée, au plus tard, au second trimestre de l’année 2023 pour doter le port d’Agadir d’un nouveau terminal pétrolier.

Dans le cadre de la construction d’un nouveau terminal pétrolier afin de répondre aux besoins futurs de la région Souss-Massa en matière d’hydrocarbures, l’Agence nationale des ports (ANP) a confié la campagne de reconnaissance géotechnique du nouveau poste pétrolier au port d’Agadir au Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE). Après avoir été attribuée, le 29 novembre 2022, à l’issue de l’ouverture des plis, cette campagne a été confiée par l’ANP pour un montant de 4 MDH.

Selon l’extrait du procès-verbal de cet appel d’offres, dont l’ouverture des plis a été effectuée le 3 novembre 2022, la commission a motivé la justification du choix de l’attributaire (LPEE) par l’offre qui a obtenu la note globale la plus élevée à l’issue de l’examen des dossiers administratifs, techniques et financiers (y compris la vérification des actes d’engagement). Autrement dit, il s’agit de l’offre économiquement la plus avantageuse. Au total, deux concurrents, à savoir LPEE et Geotecnica Del Sur, avaient soumissionné à cet appel d’offres.

Dans le détail, la campagne de reconnaissance devra être livrée, au maximum, au second trimestre de l’année 2023 puisque son délai global d’exécution a été fixé à 120 jours, à compter de la notification de l’ordre de service prescrivant le commencement d’exécution. Ce délai ne comprend pas le délai d’examen du rapport global de synthèse par le maître d’ouvrage, l’ANP. La campagne de reconnaissances géotechniques consistera en la réalisation de sept sondages carottés en site maritime couplés à des mesures au pénétromètre dynamique SPT (standard penetration test) fournissant les caractéristiques du sol en plus de sept autres sondages pressiométriques en site maritime conformément à norme NF P 94-110-1.

Les prescriptions techniques de la campagne

Ces sondages pressiométriques seront accompagnés des essais au laboratoire sur les échantillons prélevés des sondages. Il va sans dire que ces derniers se situent à l’intérieur du port d’Agadir dans la zone prévue pour le nouveau terminal pétrolier en face du cercle d’évitage. Selon le CPS du marché, la quantité des essais, leur emplacement et le nombre de sondages sont de nature prévisionnelle.

Dans ce sens, l’ANP se réserve le droit d’ajuster et de modifier le programme de reconnaissance, à la baisse ou à la hausse, en fonction des premiers résultats obtenus au fur et à mesure de l’avancement des travaux de reconnaissance de sol, et ce, conformément à l’article 36 du  cahier des clauses administrative générales des marchés d’études et de maîtrise d’œuvre -CCAG EMO. De surcroît, des essais au laboratoire de mécanique des sols seront réalisés et consisteront à identifier et caractériser les formations sableuses, marneuses ou autres qui seront prélevées dans les sondages carottés.

Ceux-ci, en site maritime, seront effectués à une profondeur de 20 m par rapport au fond marin et réalisés conformément à la norme XP P 94-202. Le prélèvement d’échantillons intacts avec un diamètre minimal de 85 mm sera effectué au moins tous les 2 mètres et à chaque changement de faciès géologique.

De plus, le caractère liquéfiable des sols sera étudié sur la base des résultats des essais granulométriques et des sondages. Dans le cas où le sol est liquéfiable, le géotechnicien présentera les solutions de fondations adaptées et étudiera l’impact de la liquéfaction sur les ouvrages projetés.

Après la réalisation de chaque sondage, LPEE devra remettre, entre autres, un rapport comportant la description des formations rencontrées, les résultats des essais in situ, en plus d’un rapport global de synthèse de l’ensemble des résultats de l’étude (campagne géotechnique, recommandations sur la nature des fondations des ouvrages à adopter, moyens de dragage, rapports des sondages réalisés et des essais au laboratoire).

L’ANP investit 1,1 MMDH depuis 2007
Depuis l’année 2007, l’ANP a mobilisé plus de 1,1 MMDH d’investissements au port d’Agadir. La répartition de ces investissements par infrastructures a essentiellement concerné le port de commerce à hauteur de 700 MDH, en plus de 119 MDH pour la réalisation des ouvrages de protection. A cela s’ajoutent une enveloppe de 75 MDH pour le port de pêche et 29 MDH pour le chantier naval.

Parmi les principaux projets achevés figure le terminal polyvalent. Mobilisant 390 MDH, ce projet avait pour objectif d’accompagner le développement industriel et logistique de la région tout en anticipant les besoins en infrastructures portuaires pour accompagner le développement futur du trafic et disposer d’un terminal polyvalent pouvant recevoir les bateaux de croisière et les navires militaires pour éviter les perturbations que ces derniers engendrent aux autres trafics.

Il s’agit aussi de l’approfondissement des bassins pour améliorer les conditions d’accès et de manœuvrabilité au port d’Agadir, en plus de la sécurité des mouvements d’accostage des navires au port d’Agadir et assurer l’exploitation optimale du nouveau terminal polyvalent.

Actuellement, l’ANP travaille sur d’autres projets, notamment la réalisation d’un troisième accès qui sera réalisé dans le cadre de la rocade Nord-Est du Grand Agadir dans le cadre du schéma de circulation du complexe portuaire d’Agadir, ainsi que l’amélioration de la performance logistique du port.

Générant l’équivalent de 5,6 millions de tonnes de trafic commercial au titre de l’année 2021, dont 3,1 Mt à l’import et 2, 4 Mt à l’export, le complexe portuaire d’Agadir est doté d’un positionnement multifonctionnel figurant déjà dans la stratégie portuaire à l’horizon 2030 englobant à la fois le port de pêche, le port de commerce, le port de plaisance et l’industrie navale.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page