Éco-Business

Pêche artisanale : Agadir lance un projet pilote inédit

Le coup d’envoi a été donné, à Agadir, au projet pilote de la digitalisation de la vente aux enchères des produits de la pêche artisanale. 

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a procédé en fin de semaine dernière, au lancement du projet pilote de la digitalisation de la vente aux enchères des produits de la pêche à la halle au poisson de la pêche artisanale au port d’Agadir.
D’un coût d’investissement global d’environ 30 millions DH, ce projet a pour objectif d’améliorer le système de commercialisation pour une meilleure valorisation des produits de la pêche, et de moderniser et optimiser le processus de vente aux enchères pour renforcer la fiabilité et la célérité des transactions commerciales. C’est aussi le moyen d’offrir aux mareyeurs un outil de travail efficace permettant de faciliter leur participation à la vente.
Pour marquer le coup d’envoi, le ministre a assisté au déroulement de la vente aux enchères digitalisée des produits de la pêche, un nouveau mécanisme mis en place par l’Office national des pêches (ONP) dans le cadre de la refonte du processus de commercialisation des produits de la mer. Notons que la digitalisation du processus des ventes aux enchères au niveau des halles au poisson permet aux mareyeurs de surenchérir de façon anonyme sur les lots mis en vente.
A plus long terme, ce processus ouvrira également la possibilité pour les mareyeurs de participer à distance aux enchères et ce, après instauration du tri et classification des produits. Ce projet est une étape pour l’implémentation du nouveau système d’information métier de l’ONP et sa généralisation, de manière progressive, aux autres halles aux poissons du Royaume, a annoncé le ministre.
Pour rappel, le volume de la production halieutique durant le premier semestre 2022 s’est élevée à 676.000 tonnes, contre 578.000 tonnes pendant la même période de l’année 2021, soit une progression de 17%. Cette performance s’explique essentiellement par l’augmentation des captures du segment côtier (25%) due à la hausse de 29% des captures des petits pélagiques.
La valeur globale des débarquements s’est établie à 7.306 millions de dirhams contre 7.571 millions de dirhams durant le premier semestre 2021 (soit une baisse de 3,5%). Les segments côtier et artisanal ont enregistré une progression de 7% de la valeur de leurs captures durant la même période. À fin juin 2022, les exportations des produits de la mer ont atteint 377.000 tonnes pour un chiffre d’affaires de 14,1 MMDH, soit une hausse de 17% en volume et 26% en valeur.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page