Éco-Business

Panorama chiffré du tissu productif

La Région concentre près de 9,2% du total des entreprises déclarées au niveau national, dont 94% de micro-entreprises. 69% du tissu entrepreneurial et plus de 78% des emplois déclarés sont concentrés dans les préfectures de Fès et Meknès. Par secteur, l’industrie manufacturière, la construction et le commerce en représentent plus de 57%. Zoom.

Le tissu économique, conformément aux orientations du Nouveau modèle de développement, détient un rôle clé dans la concrétisation des objectifs de croissance. Dans la Région Fès-Meknès, cet enjeu s’appuie sur la nécessité de dynamiser la machine économique sur l’ensemble de ce territoire et, partant, de stimuler la création d’emplois afin de rehausser la contribution de la Région au PIB national.

Selon les données de l’»Etude sur le tissu entrepreneurial à Fès-Meknès» (mars 2022) de l’Observatoire marocain de la TPME, relatives aux années 2029 et 2020, cette Région concentrait près de 9,2% du total des entreprises déclarées au niveau national, dont 94% de micro-entreprises ayant un chiffre d’affaires individuel inférieur à 3 millions de DH (MDH). 69% d’entre elles sont concentrées dans les préfectures de Fès et Meknès.

«Au niveau sectoriel, 51,5% des entreprises opéraient, en 2019, dans le commerce et la distribution, contre 48% au plan national», relève l’observatoire. Sous l’effet de la pandémie, le nombre d’entreprises affiliées à la CNSS a chuté de 55,8%, (contre 48,3% au niveau national) de même qu’une régression de 45,5% des emplois déclarés a été constatée (-35,4% à l’échelle du pays).

En juillet 2020, au lendemain de l’assouplissement des règles sanitaires, l’activité économique a retrouvé de la vigueur, à l’exception des entreprises opérant dans les activités immobilières, l’hébergement et la restauration. Dans le détail, toujours selon l’Observatoire national de la TPME, la ventilation provinciale du chiffre d’affaires de la Région démontre qu’en 2019, les préfectures de Fès et Meknès contribuaient, à elles seules, à plus de 87% du chiffre d’affaires global des entreprises personnes morales actives et physiques de la Région.

Elles sont suivies par la province de Taza, qui réalise 5% de ce chiffre avec 69,88 milliards de (MMDH). Plus de 63% du chiffre d’affaires global des entreprises de Fès-Meknès proviennent des secteurs du «Commerce, réparation d’automobile et motocycles» et des «Industries manufacturières».

Marché de l’emploi régional
Pour ce qui concerne le marché du travail, il faut savoir que les préfectures de Meknès et de Fès concentrent plus de 78% des emplois dans la Région. En 2020, Meknès captait 41% des effectifs déclarés (-0,7% par rapport à 2019), suivie de Fès qui a maintenu un niveau similaire sur les années considérées (2019 et 2020) avec 37,2%.

Par secteur, l’industrie manufacturière, la construction et le commerce occupent plus de 57% des emplois déclarés, sachant qu’en 2020, 87,5% des entreprises comptaient un effectif ne dépassant pas 10 salariés, alors que celles employant entre 11 et 50 salariés en représentaient 9,6%. Les entreprises de plus de 500 salariés totalisaient, quant à elles, à peine 0,2% du tissu régional global.

Cette prédominance des petites structures se traduit également par le fait que, sur la base d’une valorisation de l’emploi par catégorie d’entreprises, il ressort que les sociétés réalisant moins de 175 MDH de CA emploient 84,4% des effectifs déclarés à la CNSS. Notons, par ailleurs, que l’industrie manufacturière concentre le plus grand nombre d’emplois par rapport au nombre total des salariés déclarés dans ces provinces, avec 26% pour la préfecture de Fès, 24,6% pour la province de Taza et 24,1% pour la préfecture de Meknès.

À Boulemane et Sefrou, la Construction est le principal contributeur à l’emploi avec des parts respectives de 45,6% et 34,6%. Quant à Ifrane et El Hajeb, c’est «l’Agriculture, sylviculture et pêche» qui domine avec, respectivement, 40,4% et 51,1%. À Taounate, le «Commerce, réparation d’automobile et motocycles» accapare 32,1% des emplois déclarés.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO Suppléments

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page