Éco-Business

Ouadie Drissi : «Les publications des résultats des OPCVM sont une mine d’informations»

Ouadie Drissi. Head Sales SIX MENA

Comment le lancement d’Engine peut-il changer la vie des gestionnaires d’actifs ?

-Ce n’est pas un nouveau lancement. C’est un outil qui est sur le marché européen depuis quelques années déjà et qui a connu plusieurs mises à jour et adapté au contexte marocain. Nous l’avons présenté aujourd’hui –au lendemain de la publication des résultats annuels des OPCVM- pour montrer aux gestionnaires d’actifs comment cet outil peut gérer ce nombre incalculable de données. Les publications des résultats des OPCVM sont une mine d’informations  que nous traitons à notre niveau. Nous les collectons et nous les rendons plus accessibles. Ces données une fois disponibles sur la plateforme, les gestionnaires peuvent en extraire de la valeur ajoutée (l’inventaire d’actifs, les frais de gestion réellement appliqués, une panoplie de données de référence et une bibliothèque de calcul très puissante…). Les gestionnaires peuvent ainsi voir si certains fonds détiennent des valeurs étrangères, par exemple. Ou encore, voir quelle est l’exposition des émetteurs sur la dette privée ou la dette publique ou sur une valeur en particulier. Pour les fonds, c’est un outil inégalé aujourd’hui parce qu’il leur permet de faire des benchmarks en se comparant par rapport à la concurrence. Et pour les institutionnels, ca leur permet de leur donner les clés pour mieux choisir leur société de gestion. Concrètement, vous avez un outil qui peut vous permettre de faire ce que vous voulez. Au lieu d’attendre de récupérer les statistiques à gauche et à droite, vous aurez les données disponibles en un rien de temps. Aujourd’hui, le gestionnaire d’actifs peut gérer son portefeuille en connaissance parfaite de la situation de ses concurrents, du marché et de ses propres ratios.

Cela change des données disponibles habituellement sur les journaux quotidiens…

-Oui, mais ce sont de simples tableaux sans grande valeur ajoutée. Nous, nous compilons ces données pour les rendre plus intéressants. Les calculs (de ratio de Sharpe, d’alpha, de beta et de r²…) se font à la volée grâce à la mise à jour quotidienne des valeurs liquidatives (VL).Nous donnons les clés aux gestionnaires pour qu’ils puissent prendre les éléments et les critères qui leur convient pour leurs analyses.

Pourquoi avoir développé « Engine+ » ? 

-C’est une des solutions de SIX Mena, filiale du groupe et qui souhaite accompagner le marché local. Nous avons répondu à une forte demande des professionnels de la place qui souhaitaient que les fonds marocains soient intégrés et analysés dans cette plateforme. A ce stade, nous nous sommes dit pourquoi donc ne pas profiter de la force de frappe de ce puissant outil où il suffit de mettre les VL, les actifs nets, les données de référence des fonds marocains, les prospectus pour pouvoir effectuer un nombre infini de calculs (au choix) et réaliser des analyses de qualité. A travers ces outils, nous garantissons à nos clients une collecte quotidienne des données pour les intégrer dans une plateforme qui regroupe des fonds proposés par plus de 1.700 sociétés de gestion dans le monde (dont nos 18 SDG marocaines). C’est un peu notre contribution pour booster le marché marocain et d’améliorer sa visibilité à l’international.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page