Éco-Business

Oléagineux : Lesieur répercute la suspension des droits de douane sur ses prix

La décision de revoir les prix à la baisse ne s’est pas fait attendre. En entreprise citoyenne, Lesieur tente de contrôler l’impact de la flambée des cours sur le prix final.

L’envolée des prix de la matière première affole les radars. Et les huiles brutes ne dérogent pas à la règle, bien au contraire, la hausse des prix a même suscité la polémique – à titre d’information, l’indice des prix des huiles et des graisses élaboré par le Haut Commissariat au Plan affiche une hausse cumulée de 13,5% en 2 mois – voir page 6, au point où le gouvernement a suspendu les droits de douane comme publié dans notre édition du mercredi 22 juin 2022.


Au lendemain de l’annonce de l’adoption du projet de décret n° 2.22.393 instaurant la suspension des droits de douane sur l’importation des graines oléagineuses et huiles brutes, Lesieur Cristal a immédiatement décidé de répercuter l’impact de cette décision sur ses prix pratiqués sur le marché national, et ce, sur toutes les huiles.

«Au vu de la situation compliquée, liée à la hausse des cours mondiaux des matières premières, et grâce à l’engagement du gouvernement, Lesieur Cristal poursuit son engagement pour répondre aux besoins de ses clients dans les meilleures conditions. En effet, ceci s’est concrétisé, à compter du 3 juin 2022, suite à la décision du gouvernement de l’approbation du décret de la suspension des droits de douane sur l’importation applicables aux graines oléagineuses et huiles brutes de tournesol, soja et de colza», selon le communiqué de Lesieur.

Une baisse de 10 à 20 centimes

Notons par ailleurs que cette suspension concerne particulièrement les importations en provenance d’Argentine, et qui sont assujetties à des droits de douane de 2,5%, représentant ainsi 20% du total des importations nationales. À savoir que les 80% des importations proviennent des États-Unis et d’Europe avec des droits de douane de 0% eu égard aux accords de libre -échange (ALE) conclus.

«Malgré la situation de crise que vit l’industrie des oléagineux dans le monde depuis quelque temps, et de par son devoir d’entreprise citoyenne, Lesieur Cristal a tenu à contrôler au maximum l’impact de la flambée des cours sur le prix final des huiles de table, dans le but d’assurer aux Marocains un stock permanent», dixit Lesieur.

Toutefois, le groupe a subi les conséquences de la hausse des cours des intrants, qui a impacté de plein fouet toute cette industrie. Le Groupe a néanmoins optimisé cet impact, afin d’assurer un équilibre et une stabilité, particulièrement pendant les périodes de consommation importante pour le citoyen marocain, notamment durant le mois sacré de Ramadan ou encore d’Aid Al Adha.

En tant qu’entreprise marocaine, Lesieur Cristal contribue au développement socio-économique du pays, elle réaffirme son engagement pour contribuer à la croissance nationale et confirme son dévouement envers les citoyens marocains et leur bien-être. En revanche, la baisse appliquée est comprise entre 10 et 20 centimes par litre.

Maryam Ouazani / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page