Éco-Business

Micro-crédit : les indicateurs de Bank Al-Maghrib

Les prêts accordés par les associations de micro-crédit ont totalisé un encours brut de 7,5 milliards de dirhams (MMDH) durant l’année écoulée, marquant une accélération de 9,4% après la hausse de 2,5% en 2018, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Ainsi, l’encours moyen de crédits a progressé de 8,6% à plus de 8.000 dirhams, précise BAM qui vient de publier la 16ème édition de son rapport annuel sur la supervision bancaire – exercice 2019, ajoutant que près de 96% des crédits sont accordés par les 4 plus grandes associations. Ce rapport fait aussi ressortir qu’environ 88% de ces crédits sont destinés à la micro-entreprise, sans changement par rapport à 2018 et 78% sont concentrés au niveau du milieu urbain contre 76%, tandis que la part des prêts individuels a gagné 4 points à 77%.


S’agissant des créances en souffrance, leur encours a enregistré une hausse de 12% à 228 millions de dirhams (MDH) après un repli de 8%, dégageant un taux de risque de 3,1%, presque au même niveau que l’année précédente. Le taux de couverture de ces créances par des provisions s’est, quant à lui, établi à 78% contre 86% et le taux de radiation de ces créances a baissé à 4%.

En outre, les créances sur les établissements de crédit et assimilés, constituées principalement des dépôts auprès des banques, ont reculé de 53,3% à 376 MDH, soit 5% du total actif.

Côté ressources des associations de micro-crédit, les dettes envers les établissements de crédit, représentant plus de la moitié de ces ressources, se sont appréciées de 5,8% à 4,3 MMDH, après une hausse de 3,8% une année auparavant. Elles sont constituées à hauteur de 86% de dettes auprès des banques locales.

Ainsi, le secteur des associations du micro-crédit a clôturé l’exercice 2019 avec un bénéfice net de 216 MDH, en croissance de 15% après celle de 5% en 2018, soit une rentabilité des actifs (Return on Assets – ROA) de 2,7% et une rentabilité des capitaux propres (return on equity – ROE) de 7,5%.

Pour leur part, les fonds propres de ces associations se sont repliés de 4% à 2,7 MMDH pour représenter 34% des ressources, suite à la reprise de fonds associatif.

A fin 2019, le secteur du micro-crédit compte 12 associations disposant d’un réseau de 1.787 points de vente et d’un nombre de clients de 898.000, en hausse de 0,7%, dont près de la moitié sont des femmes.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page