Éco-Business

Mauvaise passe pour Ciments du Maroc

Sous l’effet de la crise liée à la Covid-19, la performance de Ciments du Maroc a connu, fin juin, une baisse par rapport à la même période de l’année précédente. Une contre-performance qui risque de compromettre les grandes ambitions de la filiale du groupe allemand HeidelbergCement.

Les temps sont durs pour l’entreprise de matériaux de construction, Ciments du Maroc. Dans un contexte de marché en baisse, impacté par la pandémie du coronavirus, la performance de la filiale du groupe allemand HeidelbergCement, consolidée en termes de volumes de ventes à fin juin 2020, a connu une baisse par rapport à la même période de l’année précédente. Dans le détail, il s’agit d’une chute de 7,1% pour l’activité ciment et clinker, de 44,8% pour l’activité béton prêt à l’emploi et de 17,9% pour l’activité granulats, a indiqué l’entreprise en début de semaine. Quant au chiffre d’affaires consolidé et non audité du 2e producteur de ciments au Maroc, il s’établit à 1.746 millions de dirhams, en retrait de 15,2% par rapport à la même période en 2019, ajoute la même source. En ce qui concerne les investissements du premier semestre, ils s’établissent à 39 millions de dirhams en progression de 50,7% par rapport à la même période de l’année précédente et correspondent à des investissements courants. Et pourtant, l’entreprise, qui revendique un bénéfice net de 1.138.851.454 dirhams pour l’exercice 2019, avait bien débuté l’année 2020.

D’ailleurs, en mai de cette année, le groupe avait annoncé en grande pompe la finalisation de l’acquisition, auprès du Groupe Anouar Invest, des sociétés Atlantic Ciment et Cimsud, suite à un accord signé le 26 juillet 2019. Dans le détail, l’accord conclu avec le Groupe Anouar Invest portait sur l’acquisition par Ciments du Maroc de 100% du capital des deux sociétés précitées. Cette acquisition marque une étape supplémentaire dans la mise en œuvre de la stratégie de Ciments du Maroc, visant à développer localement ses activités de ciment, de granulats et de béton prêt à l’emploi. Elle vient ainsi renforcer son positionnement en tant qu’acteur majeur dans le secteur cimentier. La crise liée à la Covid-19 risque de compromettre les grandes ambitions de l’entreprise cotée à la Bourse de Casablanca. 

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page