Éco-Business

Marsa Maroc. La performance au rendez-vous

L’opérateur portuaire Marsa Maroc boucle l’exercice 2019 sur une bonne note. Il affiche ainsi un chiffre d’affaires consolidé qui s’est établi à 2,9 MMDH à fin 2019, en hausse de 6% par rapport au chiffre d’affaires 2018 qui était de 2,74 MMDH. Le trafic global traité par Marsa Maroc et ses filiales a grimpé de 4% à 37,9 MT en 2019.

Ce niveau d’activité résulte de l’évolution du trafic de vrac et divers qui a augmenté de 3% à 27,9 MT grâce au traitement exceptionnel du charbon destiné à la nouvelle centrale électrique de Safi. La performance de Marsa Maroc a également été portée par le trafic conteneurisé qui a atteint un volume de 982 KEVP contre 927 KEVP en 2018, soit une progression de 6% par rapport à 2018. Par ailleurs, l’endettement net du groupe à fin décembre 2019 s’est établi à -217 MDH contre -188 MDH en 2018. Il est composé de 928 MDH de dettes de financement et de 1.145 MDH de disponibilités.


De leur côté, les investissements engagés par la SODEP S.A en 2019 s’élèvent à 541 MDH et concernent principalement l’acquisition de divers équipements d’exploitation au port de Casablanca ainsi que l’apport en capital dans la filiale Tanger Alliance (282 MDH).

À noter que «ces investissements devraient marquer une évolution annuelle moyenne de -12,6% sur l’horizon 2019-2025. Néanmoins, leur cadence sera plus importante durant la période 2019-2020 pour accompagner le lancement de la filiale Tanger Alliance (ex-MINTT)», soulignaient les analystes de Crédit du Maroc Capital (CDMK) dans leur dernière note de recherche. Le démarrage de l’activité de cette filiale est attendu au cours du deuxième semestre 2020.

La filiale Tanger Alliance, adjudicataire de la concession du terminal à conteneurs 3 (TC3) du port Tanger Med 2, est l’occasion pour Marsa Maroc de se positionner au niveau de l’une des premières plateformes africaines en termes de connectivité maritime. La montée en puissance de l’activité de cette filiale pourrait, selon les prévisions des analystes de CDMK, porter l’activité conteneur jusqu’à atteindre son pic d’évolution en 2020 et 2021 avec des progressions respectives de 20,2% et 19,8%. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page