Éco-Business

Marché boursier : le portefeuille de BKGR surperforme le marché

Dans un contexte de forte baisse du marché, le portefeuille de valeurs de BKGR clôture le mois de mai avec une contre-performance de -2,69%, qui reste cependant limitée comparée au benchmark (-7,47%).

Au terme du mois de mai, le portefeuille de BMCE Capital Global Research (BKGR), composé de 17 valeurs cotées à la Bourse de Casablanca, a réalisé une contreperformance notable. C’est ce qui est annoncé par la société de recherche dans son récent document «Strategy-mai 2022».


Toutefois, les analystes assurent que cette contreperformance demeure «limitée» et que le portefeuille de la société «continue de surperformer son benchmark avec -2,69% à fin mai, contre -7,47% pour le MASI (RB)». Pour ce qui est du comportement du marché boursier, BKGR explique dans son document, qu’en dépit du renforcement du chiffre d’affaires global des sociétés cotées, de 15,1% au premier trimestre 2022, «la Bourse de Casablanca ne parvient encore pas à se relever entièrement des contreperformances de 7,63% pour le MASI et de 8,33% pour le MSI 20».

Dans le détail du comportement du portefeuille de MCE Capital Global Research, et dans un contexte d’orientation fortement baissière des indices boursiers, ce dernier a clôturé le mois de mai en affichant une contre-performance year to date (YTD) de 2,69%.

Elle est cependant meilleure que celle de son benchmark, qui enregistre une régression de 7,47%. Selon cette analyse, c’est sur le mois de mai que sa sélection a subi les pertes les plus importantes, soit -3,55% contre -5,32% pour le MASI RB. Ceci dit, il reste qu’au niveau actuel, le portefeuille de la société de recherche traite à 19,8 fois ses bénéfices (contre 20 fois pour le MASI) et affiche un dividende yield (rendement) de 3,8%, contre 3,4% pour le Masi.

Il est expliqué, par ailleurs, que les titres dont les contre-performances pèsent le plus négativement sur le portefeuille de valeurs de BKGR, sont Microdata avec -27,1%, LafargeHolcim Maroc (-20,4%) et TGCC S.A (-14,3%). BKGR note aussi que les valeurs bancaires, en l’occurrence Attijariwafa bank et BCP participent à cette accentuation des pertes en affichant des contractions respectives de -10,4% et -13,5% depuis le début de l’année.

Cependant, les titres Managem, Disway et Snep affichent, pour leurs parts, les performances les plus importantes du portefeuille de la société de recherche, assurant ainsi, depuis leur introduction, des hausses de 42%, 17% et 16%, respectivement. Dans le top 5 des titres performants de BKGR, Atlantasanad se hisse en quatrième position avec +5% et Aradei Capital ferme la marche avec +4.

Mise à jour de la cartographie des risques
Dans son «Strategy-mai 2022», BKGR a également traité de la situation globale du marché. Elle relève notamment que, selon le HCP, la croissance du PIB à prix constants a été de +7,9%, tout en soulignant le niveau record de l’inflation de 5,9%, principalement d’origine externe, ainsi qu’un creusement du déficit commercial de 43,6%, le tout s’inscrivant dans un contexte de renchérissement des prix des produits énergétiques et des matières premières, ceux-ci étant couplés aux contre-performances du marché bousier.

Dans cette perspective, BMCE Capital Global Research a procédé à la mise à jour de sa cartographie des risques en repondérant à la hausse les impacts attendus de l’amplification de l’inflation (en négatif) et de la reprise de l’activité touristique (en positif) et à la baisse les effets éventuels de la persistance de la crise du Covid-19.

Sana Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page