Éco-Business

Liquidité bancaire : le déficit s’allège sur une semaine

Le marché monétaire a connu, la semaine dernière, un allégement du déficit de liquidité bancaire. Le marché primaire a, quant à lui, enregistré une hausse des taux à court terme, ainsi qu’une faible levée du Trésor. Pour ce qui est du marché secondaire, il s’est caractérisé par une légère hausse de volumétrie.

Au cours de la semaine écoulée, une semaine post-Aïd Al Adha, le déficit de liquidité bancaire est resté important, bien qu’il se soit allégé de 3,31% à -100,3 milliards de dirhams (MMDH). C’est ce que confirme BMCE Capital Global Research (BKGR) dans sa récente note «Fixed income weekly». Ceci au moment où les avances à 7 jours augmentent de 6,78 MMDH à 52,12 MMDH.

S’agissant des placements du Trésor, ces derniers ressortent en baisse, comme l’indique l’encours quotidien maximal de 4,925 MMDH au 15 juillet, contre un encours quotidien maximal de 10,2 MMDH courant la semaine précédente. Pour ce qui est du taux moyen pondéré du marché monétaire (TMP), il se stabilise toujours à 1,5% alors que le MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average : indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées avec comme collatéral les bons du Trésor), s’est établi à 1,434%.

Hausse des taux primaires court terme
Durant cette semaine, la société de recherche note que le Trésor a procédé à seulement deux levées sur les lignes 13 et 52 semaines pour des montants respectifs de 650 MDH et 875 MDH, aux taux limites de 1,6500% et 1,9230%, respectivement.

Dans cette logique, la courbe des taux primaires ressort en affermissement sur les maturités 13 et 52 semaines de 11,0 points de base (pdb) et 1,8 pdb, respectivement. En ce qui concerne le marché secondaire, les analystes observent une légère hausse de la volumétrie globale à 7,8 MMDH, contre 6,2 MMDH une semaine auparavant.

Cette dernière a été «polarisée à hauteur de 39% par les échanges sur les maturités moyen-terme», est-il détaillé. Concernant la courbe secondaire, les plus fortes variations, allant du 14 juin au 20 juillet, ont été enregistrées à la baisse sur la ligne 13 semaines (avec une baisse de 13,2 pdb à 2,02%), couplée à la hausse sur la ligne 52 semaines (avec une hausse de 0,7 pdb à 1,87%).

Prévisions monétaires
Dans son analyse prévisionnelle hebdomadaire, BMCE Capital Global Research estime que, sur la prochaine période, Bank Al-Maghrib devrait diminuer son intervention sur le marché monétaire avec l’injection de seulement 41,7 MMDH sous forme d’avances à 7 jours contre 52,1 MMDH lors de la semaine précédente.

Par ailleurs, pour ce qui est des prévisions obligataires, BKGR indique que les taux devraient continuer d’évoluer légèrement à la hausse tout en gardant une allure relativement stable. Et ce, en considération des légères augmentations de la courbe primaire dans un contexte de confort supposé du Trésor (suite aux fortes rentrées fiscales de fin juin).

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page