Éco-Business

Les professionnels de la pêche accusent les intermédiaires

Le bureau de la Fédération des chambres de la Pêche Maritime (FPM) pointe du doigt, les intermédiaires s’agissant de la flambée des prix du poisson sur le marché national.

Sur fond de hausse des prix du poisson et de riposte des Marocains, notamment sur les réseaux sociaux, la FPM a publié un communiqué dans lequel elle appelle les pouvoirs publics à activer les mécanismes de contrôle pour lutter contre la spéculation sur les biens de consommation de base.


«Les propriétaires de bateaux de pêche ne sont pas responsables de cette augmentation et les prix sur les marchés de gros des ports de pêche n’ont pas augmenté de manière significative, durant ces derniers mois», a indiqué le bureau de la FPM dans son communiqué.

La Chambre de pêche a expliqué que l’augmentation des prix du poisson est le fait, principalement, des commerçants des poissons « peu scrupuleux, qui exploitent toute période de l’année connue par une forte demande, et augmentent les prix au détriment des consommateurs et des fournisseurs de bateaux de pêche».

Selon le communiqué, le prix des sardines va de 3 dirhams à 8 dirhams au grand maximum.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page