Éco-Business

Le terminal 1 sera prêt «avant l’été prochain», selon l’ONDA

Le taux de réalisation frôle  les «99%».


Après plusieurs années d’arrêt, le chantier du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V verra-t-il enfin le bout du tunnel ? Les spéculations autour d’un retard supplémentaire du chantier n’ont cessé depuis début 2018, puisqu’au mois de mars dernier, le délai qu’avait promis l’office national du développement des aéroports (ONDA) s’écoulait. Alors que des médias ont annoncé une ouverture en fin d’année, la direction de l’office assure aux Inspiration ÉCO que le terminal sera disponible avant la période de pique de l’été prochain, le taux de réalisation frôlant les «99%». Le projet consiste dans le réaménagement du bâtiment déjà existant, et son extension sur 3 niveaux portant la superficie de 32.000 à 72.000 m², permettant ainsi la mise en place de 84 comptoirs d’enregistrement, 100 positions de contrôle des passeports, 27 positions d’inspection-filtrage et 17 portes d’embarquement.

Concernant les équipements aéroportuaires, l’ONDA mettra en place 8 passerelles télescopiques, 5 trottoirs roulants totalisant 150 ml, 16 escalators et 20 ascenseurs, ainsi qu’un système de traitement de bagages automatisé d’une capacité de 5.000 bag/heure. Des équipements de sûreté de «dernière technologie» en matière de détection d’explosifs, drogues, matières dangereuses, et vidéo-surveillances seront également installés.

Pour rappel, les travaux d’extension et de réaménagement du terminal 1 avaient été entamés en 2009, le retard d’inauguration étant dû principalement à la suspension des travaux pendant plus de quatre ans, d’août 2010 à fin octobre 2014. La reprise du chantier sur des chapeaux de roue a même permis d’élargir les structures d’accueil. En effet, le nouveau terminal 1 dispose de 84 comptoirs d’enregistrement, 60 positions de contrôle des passeports et 17 portes d’embarquement. Il est également doté des meilleurs équipements aéroportuaires basés sur des technologies de pointe. «La modernisation de cette structure est de nature à fournir aux passagers des conditions d’accueil plus confortables et de meilleurs équipements, en plus de réduire le délai d’attente, dont se plaignent actuellement les voyageurs», assure la direction. La capacité totale de l’aéroport après l’extension du T1, qui devrait être opérationnel à partir de juin prochain, s’élèvera jusqu’à 14 millions de passagers par an.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page