Éco-Business

Le Japonais Kaizen vend son expertise

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Aider les entreprises marocaines à opérer des transformations plus rapides : tel est le défi que vient de se lancer le Kaizen Institute Consulting Group, qui a récemment inauguré une filiale au Maroc.


Après avoir séduit de nombreux groupes privés et institutions dans plus de 35 pays, le Japonais Kaizen Institute Consulting Group débarque au Maroc. Spécialisée dans le conseil et la formation, la multinationale asiatique veut en effet participer à la transformation des entreprises marocaines. Il s’agit de proposer, tant aux entreprises multinationales qu’aux PME, une démarche d’implémentation de la méthode d’amélioration continue, explique la multinationale nationale basée en Suisse dans une note transmise aux Inspirations Éco. Il est également question de faire prendre conscience aux collaborateurs la nécessité de réfléchir à la manière d’améliorer leur travail au quotidien, et donc d’apporter de la valeur au client par une chaîne de valeur en flux continu, affirme-t-on.

Une démarche qui s’appuie sur une méthode particulière : la fameuse méthode Kaizen, propre au groupe qui vient d’ouvrir une filiale au Maroc, laquelle est dirigée par Amine Adlouni (dg) et Zouhair Mehadji (executive director). Celle-ci signifie littéralement l’art d’apporter de l’amélioration continue à un processus (KAI+ZEN= changer pour mieux). Traditionnellement, cette méthode fait partie intégrante du lean management, souvent associé à une stratégie d’amélioration des performances qui ne serait valable que pour les grands groupes, à l’image de Toyota, à l’origine de la démarche. Pratiquée par de nombreux grands groupes, indique-t-on, la méthode est, pour autant, parfaitement adaptée aux PME. En effet, celles-ci peuvent pratiquer le lean management et adopter la méthode Kaizen car elles ont des terrains opérationnels plus restreints, mais à condition que le dirigeant s’implique. Or, c’est tout le sens de la démarche du cabinet qui s’appuie sur le réseau mondial de consultants Kaizen dont l’expertise est cumulée auprès de nombreux secteurs d’activités, et le recours à des outils de gestion de changement qui font appel à la motivation et à l’adoption d’une culture forte de l’excellence opérationnelle. L’objectif est d’aboutir à une augmentation des performances. Mais, concrètement, comment ça marche ?

Une méthode, cinq principes
Pour tendre vers l’amélioration continue, selon la méthode Kaizen, les entreprises doivent intégrer cinq principes, à savoir aller sur le terrain, autrement dit le «Gemba». Cependant, l’idée ne consiste pas à contrôler les collaborateurs, précise-t-on à ce niveau. Il s’agit plutôt de faire la chasse au gaspillage, le «Muda». Ce n’est pas tout : il faut aussi visualiser, au sens propre du terme, les contre-performances en utilisant des chart flows qui décomposent les processus en tâches. À cela s’ajoutent d’autres principes qui consistent à mesurer les écarts : ce point est important pour identifier où va porter l’amélioration. Il faut également résoudre les problèmes localement en apportant des solutions pragmatiques, esprit même de la méthode Kaizen, et sélectionner les actions qui vont réellement créer de la valeur. Enfin, l’entreprise doit s’assurer que chaque collaborateur peut réussir dans son poste, développer la compétence sur le terrain, demander à l’équipe de réussir ensemble. Il faut souligner que le déploiement du groupe asiatique au Maroc s’inscrit dans un contexte particulier, chose qu’explique Amine Adlouni. «À l’heure où la compétitivité se joue sur de simples détails de valeur ajoutée au client d’abord, les entreprises de notre pays auraient beaucoup à gagner en investissant raisonnablement dans la mise en œuvre de méthodes d’amélioration continue…», a indiqué l’expert en finance chargé de promouvoir l’offre de conseil et de formation du cabinet suisse. Pour l’heure, le groupe japonais conseille des entreprises marocaines dans le secteur de l’automobile, mais entend bien élargir son champ d’action à d’autres secteurs. 


Amine Adlouni
DG de Kaizen Institute Consulting Maroc

Les Inspirations ÉCO : Qu’est-ce que la «Culture Kaizen»?
Amine Adlouni : Imae Masaaki a pour la première fois introduit, en 1986 le concept de Kai+Zen, qui signifie «changer pour mieux». Son livre (best-seller) «Gemba Kaizen»(*), expose une approche de bon sens pour une stratégie d’amélioration continue dans tous les domaines d’activités. Le concept majeur de la méthodologie Kaizen est d’implémenter «une culture du progrès via une démarche simple et pragmatique auprès de l’ensemble des équipes».

La méthode Kaizen touche-t-elle tous les secteurs d’activité, ou est-elle spécifiquement applicable au secteur automobile ?
La méthode Kaizen a bien entendu fait ses preuves historiquement dans le secteur automobile, domaine naturel où elle s’est développée, mais très vite s’est étendue à divers secteurs: l’aéronautique, les mines et pétrole, l’agro-industrie, le textile, voire le hospitality management ou l’industrie du loisir, puisque Walt Disney Co est notre client. Aujourd’hui, le groupe a des clients dans le secteur de la bancassurance et la fabrication de biens d’équipement. Le secteur public n’est pas en reste: Kaizen Institute compte dans plusieurs pays des administrations, à l’instar des municipalités en Finlande, des provinces au Canada ou encore des institutions telles que la police de Dubaï.

Quelle est votre approche du marché du conseil en amélioration continue ?
Avec l’installation de la filiale Maroc, notre volonté est de capitaliser sur le savoir de Kaizen Institute Global et de faire profiter l’industrie marocaine de cette expertise. Les consultants internationaux de Kaizen Institute qui viennent intervenir auprès des entreprises marocaines apportent un ensemble de connaissances extrêmement riches acquises sur d’autres marchés fortement industrialisés à travers le monde et auprès de grands noms de l’industrie.

(*)«Gemba Kaizen» ,
 par Imai Masaaki . MacGraw Hill.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page