Éco-Business

Le déficit de la balance commerciale s’aggrave

Cette aggravation du déficit de la balance commerciale résulte d’une augmentation des importations (+4,2%) plus importante que celle des exportations (+3%)./DR

 
Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 6,1% à fin avril 2016, atteignant 52,51 MMDH, contre plus de 49,48 MMDH une année auparavant, selon l’Office des changes.


Le taux de couverture des importations par les exportations est demeuré quasi-stable à 59,4%, contre 60,1% à fin avril 2015, précise l’Office des changes qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs pour les quatre premiers mois de l’année en cours.

Cette aggravation du déficit de la balance commerciale résulte d’une augmentation des importations (+4,2%) plus importante que celle des exportations (+3%).

L’accroissement des importations, celles-ci passant de 124,14 MMDH à 129,38 MMDH, est essentiellement attribué à la hausse des acquisitions de biens d’équipement (+15,6%), de produits finis de consommation (+13,2%) et de produits semi-finis (+9,4%).

Cette hausse a été atténuée, en partie, par la baisse des achats de produits énergétiques de 25,6% à fin avril, précise l’Office des changes. Et de relever que, hors produits énergétiques, les importations enregistrent une augmentation de 10,3%.

Quant aux exportations, elles s’inscrivent en hausse de 3%, passant de 74,66 MMDH à 76,87 MMDH à fin avril 2015. Ce résultat fait suite à la dynamique des exportations du secteur automobile (+14,9%) et, dans une moindre mesure, à celles du secteur textile et cuir (+4,8%) et de l’agriculture et agro-alimentaire (+3%). 

Néanmoins, les ventes de phosphates et dérivés enregistrent une baisse de 6,6%, alors que les exportations hors phosphates et dérivés augmentent de 5,1%.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page