Éco-Business

Le Brexit plombe les marchés

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
 
Depuis le début de la campagne les marchés redoutaient une sortie du Royaume-Uni aux conséquences dévastatrices pour l’économie européenne./DR

La victoire du Brexit a plombé les différents marchés financiers européens et asiatiques ce matin. La livre britannique a ainsi atteint son plus bas niveau depuis 1985.
 
 
Les marchés asiatiques et européens se sont effondrés ce matin à l’annonce des résultats du référendum en Grande-Bretagne, qui a vu le Brexit l’emporter à 51,9% des électeurs.


Pris de court par le vote du Royaume-Uni pour la sortie de l’Union européenne, les marchés européens se sont effondrés vendredi à l’ouverture, de même que les places asiatiques. La Bourse de Paris a chuté de 10%, idem pour celle de Francfort. Quant à la Bourse de Londres, elle a enregistré une chute de 7%. 

Les banques n’étaient pas en reste. La Deutsche Bank s’est effondrée de plus de 16% comme BNP Paribas et Société Générale (25%).

«L’ampleur des dégâts est difficile à évaluer mais il sera probablement plus important que tous les événements survenus depuis la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008», a souligné à l’AFP Joe Rundle, un analyste de ETX Capital.

Depuis le début de la campagne les marchés redoutaient une sortie du Royaume-Uni aux conséquences dévastatrices pour l’économie européenne et mondiale ainsi que pour le monde financier.

Après s’être envolée au-dessus de 1,50 dollar au moment de la fermeture des bureaux de vote, la livre sterling est tombée à des niveaux inédits depuis 1985, jusqu’à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10% sur la journée.

Aussitôt les résultats du référendum annoncés, la Banque du Japon a déclaré être prête à injecter des liquidités, en coopération avec les autres banques centrales, pour limiter l’impact sur les marchés. 

Il n’empêche, la Bourse de Tokyo a plongé de près de 8% à la clôture. La Bourse de Hong Kong a chuté de 2,92%. Quant aux places de Sydney et Séoul, elles ont cédé plus de 3%, et Shanghai plus de 1%.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page