Éco-Business

L’Argentine, un marché cible pour le Maroc 

La mission exploratoire a eu lieu les 19 et 20 septembre à Buenos Aires./DR

Maroc Export vient de communiquer les résultats préliminaires de la mission exploratoire à Buenos Aires, en Argentine, tenue les 19 et 20 septembre derniers.
Des représentants du secteur public, comme l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) et la Société nationale des transports et de la logistique (SNTL) ont pris part à cette mission. Le secteur privé, lui, a été représenté par la CGEM, l’Association des femmes entrepreneurs du Maroc (AFEM) et les fédérations et les associations professionnelles sectorielles.


Un forum d’affaires sur les opportunités d’échanges et de partenariat entre le Maroc et l’Argentine a ainsi été organisé au cours de cette mission, avec la participation de 70 entreprises argentines. Il a été suivi de plus de 70 rencontres B2B avec les associations, fédérations et grands groupes et opérateurs argentins et 27 visites sur sites, explique le communiqué de Maroc Export. 

Au cours de cette mission, la création du Conseil d’affaires maroco-argentin a été proposée par «la Chambre des Chambres d’Argentine» à la CGEM. De même, une incoming mission de femmes entrepreneurs argentines au Maroc a été décidée entre l’AFEM et son homologue argentine. Elle est prévue en mars 2017 à Rabat.

«Dans le domaine de la logistique, le Maroc peut jouer un rôle de hub logistique majeur pour la réception, le stockage et la distribution des produits argentins en Afrique, Europe, Moyen-Orient et Méditerranée avec une solution logistique intégrée basée à la zone franche logistique du port Tanger Med», selon Maroc Export. Et de souligner que l’Argentine ne disposant pas à ce jour de stratégie nationale du secteur de la logistique, cette mission a été une occasion de présenter la stratégie du Maroc et de communiquer sur les opportunités d’investissements dans le secteur au niveau des zones logistiques marocaines.

L’offre marocaine en technologies de l’information et de la communication intéresse également les opérateurs argentins. Avec les professionnels marocains du secteur, ils ont convenu des échanges autour de technologies stratégiques dans un premier temps, notamment l’agro-tech, les énergies renouvelables, l’e-gov et l’automobile. 

«Par ailleurs, l’Argentine constitue un marché fort prometteur pour les industries du cuir, notamment la chaussure et la maroquinerie. Les prix pratiqués localement sont très élevés, ce qui ouvre de grandes opportunités à l’export aux produits marocains dont le design a été très apprécié par les professionnels argentins», poursuit Maroc Export.  

Idem pour la plasturgie. Une incoming mission est d’ores et déjà convenue entre la Fédération marocaine de la plasturgie (FMP) et son homologue argentine, précise l’agence marocaine de promotion des exportations. «Plus de 70 entreprises argentines se déplaceront ainsi au Maroc à l’occasion des salons PlastExpo et PlastPack qui se tiendront en avril 2017 à Casablanca», affirme Maroc Export. 
Plusieurs autres secteurs ont bénéficié de cette première mission exploratoire. Elle a permis «d’insérer effectivement l’Argentine en tant que marché cible à moyen et long terme pour le Maroc», selon Maroc Export. 

Pour rappel, en 2015, les échanges commerciaux du Maroc avec l’Argentine ne dépassaient guère les 414 millions de dollars. Les exportations marocaines ont totalisé un montant de 3,91 millions de dollars représentant essentiellement le sulfate de baryum, le ciment, la chaux, le plâtre et les produits laminés, contre 409,86 millions de dollars d’importations, concernant en particulier le maïs, l’orge et les résidus des industries alimentaires.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page