Éco-Business

Investissements : 23 projets approuvés pour 9,74 MMDH

La Commission des investissements a tenu, vendredi dernier, sa seconde  réunion au titre de 2021. Ainsi, 23 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement ont été traités et approuvés pour un montant d’investissement de 9,74 MMDH. Ces projets permettront la création de 2.605 emplois directs et 5.382 indirects.

«Les projets approuvés reflètent l’attractivité de l’économie nationale, grâce aux réformes majeures entreprises par le gouvernement», a affirmé le chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, lors de la 80e réunion de la Commission des investissements, qu’il a présidée vendredi 23 juillet. À noter qu’il s’agit de deuxième réunion tenue cette année, la première ayant eu lieu le 17 février. En effet, la Commission des investissements «a examiné et approuvé 23 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant de 9,74 MMDH, devant permettre la création de 2.605 emplois directs et 5.382 indirects», précise l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Notons que la commission a approuvé pour l’année 2021, un total de 59 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant global de 21,05 MMDH devant permettre la création de 6.105 emplois directs et 11.201 indirects.


Éducation et enseignement  en tête du podium
Dans le détail, l’Éducation et l’enseignement supérieur totalisent des investissements de 6,85 MMDH, soit près de 33% des investissements projetés, occupant ainsi la première position en termes d’investissements engagés. L’AMDIE ajoute que le Tourisme et loisirs occupe la 2e position avec 4,08 MMDH et plus de 19% des investissements projetés, suivi du secteur de l’Énergie avec 3,74 MMDH, soit près de 18%. En outre, l’Industrie arrive en 4e position avec plus de 3,15 MMDH, soit près de 15% des investissements projetés, restant tout de même le premier pourvoyeur d’emplois directs  avec 2.408 postes, soit plus de 39%. En termes de création d’emplois, le secteur du Tourisme et loisirs occupe la 2e position avec 1.902 emplois à créer soit plus de 31% des emplois prévus, suivi de l’Éducation et de l’enseignement supérieur avec 1.440 emplois à créer, soit près de 24% des emplois projetés.

Rabat-Salé-Kénitra accapare les investissements
Dans une approche régionale, Rabat-Salé-Kénitra totalise le plus gros montant des investissements, de l’ordre de 8,27 MMDH, soit plus de 39% des investissements projetés, devant Casablanca-Settat (5,65 MMDH, 27% des investissements projetés). La Région Dakhla-Oued Eddahab occupe la 3e position avec des projets d’investissement totalisant 2 MMDH, soit 10% des investissements projetés, alors que Tanger-Tétouan-Al Hoceima représente 9% des investissements projetés avec 1,87 MMDH. Pour ce qui est de la création d’emplois régionale, la Région Rabat-Salé-Kénitra arrive en 1ère position avec 2.065 emplois directs à créer et 34% des emplois projetés, suivie de Casablanca-Settat avec 1.652 emplois directs, soit 27% des emplois projetés, de l’Oriental (911 emplois directs, soit près de 15% des emplois projetés) et de Marrakech-Safi (572 emplois directs, soit plus de 9% des emplois projetés). Quant à l’origine des investissements, l’AMDIE note que les capitaux nationaux représentent la majeure partie des investissements projetés avec plus de 14,79 MMDH, soit plus de 70%. Les joint-ventures constituent 13% des investissements projetés, soit 2,78 MMDH, suivis des investissements provenant des Émirats arabes unis avec plus de 1,44 MMDH, soit près de 7% des investissements projetés.

Un bilan encourageant
Lors de la réunion de la commission, El Otmani a souligné que les projets soumis à cette instance «illustrent l’attachement des investisseurs privés à la réalisation de leurs projets et leur volonté de reprendre leurs activités d’investissement. Ces projets, au vu du volume d’investissements alloués et du nombre des postes d’emploi à créer, sont très encourageants eu égard à la situation pandémique que traversent le Maroc et les différents pays du monde», indique un communiqué du département du chef de gouvernement. El Otmani a précisé, à cet égard, qu’en 2020 et au début de 2021, nombre de nouvelles conventions d’investissements ont été signées, pour un montant de près de 34,68 MMDH, et devront permettre la création de 18.000 emplois directs et indirects. Le chef de gouvernement a rappelé que la Commission des investissements a approuvé, durant la période 2015- 2019, d’importants investissements stratégiques dans les secteurs de l’Industrie, de l’Énergie, de l’Industrie alimentaire et du Tourisme, à travers 114 conventions d’investissement d’une valeur globale de près de 334 MMDH, permettant la création de 39.305 postes d’emplois directs.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page