Éco-Business

Inondations : Lydec muscle le système de protection de Casablanca (VIDEO)

Le délégataire de la distribution d’eau et d’électricité à Casablanca a inauguré, lundi, trois importants projets d’assainissement des eaux pluviales. Des ouvrages qui permettront de protéger contre les inondations les quartiers de Hay Sadri, Hay Hassani, Errahma, Lissasfa, la Route nationale 1, les boulevards des Almohades et Mohammed V ainsi que la place des Nations Unies.

Du nouveau en matière d’assainissement liquide à Casablanca! Lydec a inauguré, hier, trois importants projets d’assainissement des eaux pluviales. Des ouvrages qui préserveront désormais les habitants des quartiers de Hay Sadri, Hay Hassani, Errahma, Lissasfa, la Route nationale 1 (RN1), les boulevards des Almohades et Mohammed V ainsi que de la place des Nations Unies des inondations.


Le premier projet est en l’occurrence la galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri. Les travaux y ont été lancés en décembre 2018. Et désormais, elle permet de protéger le quartier «Hay Sadri» et les quartiers avoisinants contre les inondations à travers le stockage d’un volume d’eaux pouvant aller jusqu’à 14.000 m³ durant les épisodes pluvieux. Elle protège aussi l’avenue Mohamed Bouziane ainsi que le boulevard 10 mars contre les débordements jusqu’à une intensité de pluie décennale (22 mm/heure). Financée conjointement par Lydec (133 millions de DH) et le Fonds de Travaux (85 millions de DH), cette galerie a des dimensions impressionnantes. Il s’agit d’un collecteur en fer à cheval d’une longueur d’environ 1,4 km et d’un diamètre de 4 mètres (DN4000), enfoui à 30 mètres de profondeur et jusqu’à 40 mètres dans certains endroits. Malgré le contexte sanitaire lié au Covid-19, les travaux de ce projet d’envergure ont été menés conformément au planning préétabli pour une durée totale de 25 mois, respectant ainsi les délais annoncés.

À noter que ce nouvel ouvrage fait partie d’un projet structurant visant la protection de toute la partie Est de Casablanca contre les inondations. Il s’agit du Système de renforcement Est (SRE) dont le coût global s’élève à plus de 2,4 milliards de DH TTC, selon une estimation préliminaire du Schéma directeur de l’assainissement pluvial. À terme, le SRE sera constitué d’un collecteur de délestage de grande section qui sera réalisé en majorité en galerie, sur un linéaire de près de 18 km. Il permettra d’évacuer les eaux pluviales excédentaires vers la mer et de protéger ainsi toute la zone Est de la ville contre les débordements localisés. En attendant la réalisation de toutes les composantes du Système de renforcement de la zone Est, la galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri fonctionne d’ores et déjà d’une manière autonome et assurera dès les prochaines pluies la protection de ce quartier.

Le système d’assainissement liquide de la Route nationale 1, un projet d’anticipation
Le second projet également inauguré, hier par Lydec, est le système d’assainissement liquide de la Route nationale 1 (RN1). Lancé également fin 2018 pour accompagner l’urbanisation des zones d’Errahma et de Hay Hassani et pour lutter contre les débordements au niveau de la RN1 et du quartier Lissasfa, cet ouvrage protège désormais cette partie de Casablanca contre les inondations. Mais aussi, il a été dimensionné pour collecter les eaux usées des lotissements en cours d’aménagement et ceux à venir et les acheminer jusqu’aux réseaux existants. Ceci sans oublier qu’il s’intègre aussi dans l’aménagement prévu de la voie RN1.

Le projet du système d’assainissement liquide de la RN1 est entièrement financé par le Fonds de Travaux à hauteur de 396 millions de DH dont 304 millions de DH pour les eaux pluviales. Last but not least, le troisième et dernier projet d’assainissement liquide également mis en service par Lydec, en ce début juillet 2021, est le renforcement du collecteur des eaux pluviales «Delure». Le nouveau collecteur des eaux pluviales «Delure» a été notamment construit suite à la réalisation de la trémie des Almohades dont le tracé empiétait sur le collecteur historique des eaux pluviales «Delure». Comme il était donc nécessaire de le déplacer, Lydec en a profité pour renforcer ses capacités de lutter contre les débordements pendant les épisodes pluvieux.

Ainsi, ce nouvel ouvrage, d’un coût de 53 millions de DH, renforce désormais le dispositif d’assainissement des eaux pluviales au niveau du boulevard des Almohades, mais aussi du boulevard Mohammed V et de la place des Nations Unies et supprime ainsi les débordements qui peuvent survenir dans ces axes stratégiques, en cas de fortes précipitations. Bref, ces nouvelles réalisations, qui ont nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière globale de 667 millions de DH, permettent de franchir un énorme pas vers l’éradication des inondations dans la capitale économique du royaume.

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page