Éco-Business

Innovation : Inetum trace ses ambitions africaines

Inetum donne le feu vert à un FabLab au coeur de son siège, à Casablanca. Cette structure inaugure, pour le groupe, un cap stratégique important vis-à-vis des attentes des acteurs numériques marocains et africains. Inetum souhaite faire de son septième FabLab la référence de l’engagement du groupe sur le continent africain et l’illustration d’un positive digital flow au service du plus grand nombre

Inetum ambitionne de renforcer l’accompagnement de ses clients marocains et africains dans le domaine de l’innovation. Pour ce faire, un FabLab «nec plus ultra» vient d’être inauguré à Casablanca, première structure du genre pour le groupe, en Afrique. Raison pour laquelle la cérémonie d’inauguration a connu la présence de Vincent Rouaix, président-directeur général d’Inetum, ainsi que des représentants du groupe en Afrique. «Le lancement du FabLab d’Inetum témoigne de l’ambition stratégique du groupe de contribuer à la transformation numérique du continent africain», a affirmé le top management du groupe lors de cette cérémonie. Situé au sein du nouveau siège du groupe au Maroc, à Casanearshore, ce centre d’innovation au Maroc « vient renforcer la localisation des compétences et assurer la capacité d’Inetum à accompagner ses clients sur une offre de bout en bout», explique Vincent Rouaix. «En cette période de crise internationale, nous continuons à appuyer et à soutenir nos entreprises partenaires à travers le développement de l’innovation et des technologies. C’est l’ADN d’Inetum, acteur du positive digital flow», ajoute le PDG du groupe.


Une stratégie axée sur l’innovation
Présentant les différentes composantes du FabLab, Jean-François Gaudy, directeur Innovation & Digital d’Inetum, a indiqué que ce «FabLab facilitera le développement de solutions innovantes co-construites au service des clients et partenaires». En effet, pour l’opérateur de services et de solutions digitales, le FabLab représente un lieu dédié à l’innovation, pensé pour permettre aux clients de faire l’expérience des dernières avancées technologiques. Aménagé pour recevoir les partenaires et les clients du groupe, il favorise une démarche de co-création et de proximité, qui permet d’aller de la formulation du besoin à la modélisation de solutions. «Basé sur la recherche, il permettra également aux entreprises de garder un temps d’avance sur leurs marchés respectifs, grâce à l’innovation et aux technologies déployées», ajoute Gaudy. À noter que depuis plusieurs années, cette démarche d’idéation guide la stratégie d’innovation du groupe: Inetum s’appuie sur un réseau composé aujourd’hui de sept FabLabs localisés respectivement en France, en Belgique, en Espagne, au Portugal et, désormais, au Maroc pour le continent africain. Justement, la mise en place du FabLab casablancais inaugure pour le groupe un cap stratégique important vis-à-vis des attentes des acteurs numériques marocains et africains.

Plus d’ouverture vers l’Afrique
Présente au Maroc depuis 2003, la filiale marocaine d’Inetum joue un rôle important pour le groupe dans l’offre de solutions innovantes auprès de plus de 500 entreprises marocaines et africaines. Cette approche s’accompagne d’une logique d’intégration d’acteurs de référence sur des domaines d’activités spécifiques à forts enjeux au sein de l’écosystème numérique. C’est ainsi que la filiale marocaine a intégré, au cours des dernières années, les sociétés Archos Technology, Valuepass et Capital Consulting. Déjà présent en Côte d’Ivoire, en Angola, au Sénégal, au Cameroun et en Tunisie, Inetum souhaite faire de ce septième FabLab la référence de l’engagement du groupe sur le continent africain et l’illustration d’un positive digital flow au service du plus grand nombre. Dans cette perspective, Imad Haddour, directeur général zone Afrique d’Inetum, affirme que cette nouvelle structure devient une plateforme pour le développement des activités du groupe en Afrique, ajoutant que les collaborateurs bénéficieront des formations sur les technologies innovantes, en complément de leur cursus universitaire pour une meilleure préparation aux métiers d’aujourd’hui et d’avenir. Présent dans plus de 26 pays, le groupe Inetum compte près de 27.000 collaborateurs et a réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires de 2,3 MM€. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page