Éco-Business

Indice des prix des actifs immobiliers : la vente d’appartements en perte de vitesse

Conjoncture oblige, l’inflation n’a épargné aucun secteur et les répercussions se sont fait sentir sur l’immobilier. L’indice des prix des actifs immobiliers du 2e trimestre de l’année en cours indique qu’une hausse des prix a touché tous les segments, engendrant ainsi des baisses considérables au niveau des ventes, notamment du résidentiel. 

La tendance globale du marché de l’immobilier montre qu’au titre du 2e trimestre 2022, l’indice des prix des actifs immobiliers ressort en hausse de 0,2%, en lien avec l’augmentation de 0,3% des prix du résidentiel, de 0,1% de ceux des terrains et de 1,1% de ceux des biens à usage professionnel. En parallèle, le nombre de transactions a connu un accroissement de 4,6%, recouvrant une hausse de 8,1% pour les biens résidentiels et des baisses de 3,7% pour les terrains et de 1,9% pour les biens à usage professionnel.

En glissement annuel, l’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié de 0,4% par rapport à la même période un an auparavant. En revanche, le nombre des transactions a baissé de 22,5%, en liaison avec le repli de 20,4% des ventes des biens résidentiels et de 37,7% des terrains et de 1,9% pour les biens à usage professionnel. Pour ce dernier segment, le nombre de transactions a toutefois connu un redressement de l’ordre de 7,2%.

Le foncier en déclin

Dans le détail, l’indice des prix des actifs immobiliers élaboré par Bank Al-Maghrib et l’Agence de la conservation foncière (ANCFCC) révèle qu’au niveau du segment résidentiel, les prix ont augmenté de 0,3% en glissement trimestriel. Une évolution en relation avec la hausse de 0,2% des prix des appartements et de 3,7% des ceux des villas.

Dans le même sillage, le nombre de transactions y afférentes affichent une tendance à la hausse. En effet, une progression de l’ordre de 8,1% a été enregistrée pour tout le segment. Ainsi, les appartements ont atteint une évolution de 8,2%, de 8,5% pour les maisons et de 5,8% pour les villas. Toujours au niveau de la même catégorie d’actifs immobiliers, le prix du résidentiel s’est déprécié de 0,2% en glissement annuel.

A noter que les appartements ont accusé une baisse à hauteur de 0,5%. A contrario, les prix des maisons et des villas ont réalisé une augmentation respective de 0,5% et 1,2%. Pour les transactions inhérentes, un recul de 20,4% a été enregistré en un an d’intervalle. Un repli qui reflète les baisses de 21% pour les appartements, de 10,5% pour les maisons et de 15,8% pour les villas.

Du côté du foncier, la tendance évolue à l’encontre du résidentiel aussi bien en glissement trimestriel qu’annuel. En effet, les statistiques indiquent que les prix des terrains ont été revus à la hausse de 0,1%, en glissement trimestriel. Tandis que les transactions ont reculé de 3,7% d’un trimestre à l’autre. En glissement annuel, les prix du foncier ont grimpé de 1,8%.

Par contre, les transactions ont chuté drastiquement de 37,7%.  Contrairement au résidentiel, les biens à usage professionnel ont affiché une hausse de l’ordre de 1,1%, en glissement trimestriel. La répartition y afférente montre que l’indice des prix des bureaux a grimpé de 8,5%, alors que les locaux commerciaux ont noté une diminution de 1,1%.

Pour leur part, les transactions relatives à ces derniers ont baissé de 0,8%. Idem pour les bureaux dont la baisse a été de 7%. Résultat des courses, le secteur a connu une régression globale qui a atteint 1,9%. Néanmoins, les prix du professionnel ont reculé de 0,4% en glissement annuel, résultante de la baisse du prix des locaux commerciaux de 0,7% et de celui des bureaux de 1,9%.

À ce rythme, les transactions ont enregistré une progression de 7,2%, résultat des hausses de 6,2% des ventes des locaux commerciaux et de 12,5% de celle des bureaux.

Par ville, les transactions progressent
L’indice des prix des actifs immobiliers renseigne également sur l’évolution par ville. Il en ressort qu’au niveau de la capitale économique, l’indice des prix est à la hausse pour atteindre 0,6% au titre du 2e trimestre de l’année 2022. Une augmentation qui s’est inscrite suite à la hausse des prix du résidentiel de l’ordre de 0,1% ainsi que ceux des actifs à usage professionnel à hauteur de 4,4%. Dans le même sillage, le prix des terrains ayant, en revanche, diminué de 1,2%.

En dépit de l’augmentation des prix, les ventes se sont maintenues et ont même progressé de 12,9%, reflétant la progression des transactions des biens résidentiels (16,1%), des terrains (5,1%) et des actifs à usage professionnel (0,2%). La même tendance a été enregistrée au niveau de la ville de Rabat. En effet, les prix ont marqué une hausse trimestrielle de 0,8%, recouvrant un accroissement des prix des biens résidentiels de l’ordre de 1,2% et une baisse de ceux des terrains (0,1%) et de ceux des actifs à usage professionnel (11,6%).

De même, les transactions ont progressé de 4,9%, traduisant la hausse des ventes des biens résidentiels (7,7%) et des terrains (39,4%). En revanche, les ventes des biens à usage professionnel ont reculé de 46,7%.  A la ville ocre, les prix ont baissé de 0,3% reflétant le repli de 1,2% des prix des terrains, la stagnation de ceux des biens résidentiels et la hausse de 6,2% de ceux des actifs à usage professionnel.

En parallèle, les transactions ont enregistré une hausse de 10,8%, reflétant un accroissement de 14,9% des ventes des biens résidentiels et de 9,2% de celles des biens à usage professionnel et une baisse de 4,9% de celles des terrains.

Toutefois, au niveau de la ville de Tanger, l’indice des prix a augmenté de 0,8%, en ligne avec les hausses de 1,4% pour le résidentiel et de 0,3% pour les actifs à usage professionnel et la baisse de 0,2% pour les terrains. Pour leur part, les ventes ont progressé de 6,3%, recouvrant des hausses de 7,2% pour le résidentiel et de 16,2% pour les biens à usage professionnel et une baisse de 2,4% pour les terrains.

Maryam Ouazani / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page