Éco-Business

Grande distribution : Retail holding bien positionnée en Côte d’ivoire

La Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), filiale du groupe Retail holding, spécialisée dans la grande distribution, confirme sa croissance en Côte d’Ivoire, à travers une augmentation de capital de pas moins de 100 millions de dollars. 

Retail holding voit grand pour sa filiale ivoirienne, la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), leader de la distribution moderne alimentaire en côte d’Ivoire. Cette dernière passe à une nouvelle phase de croissance afin d’assurer son développement dans les prochaines années. Pour y parvenir, la filiale du groupe marocain, piloté par Zouhaïr Bennani, va augmenter son capital d’un montant de 100 millions de dollars, et ce, en plusieurs tranches. Rappelons dans ce sens, qu’en 2019, Retail holding est devenue actionnaire à 100% de la CDCI.

«Grâce à ce rachat, nous avons réussi à amorcer notre expansion en Afrique de l’Ouest, parce que nous croyons fort au potentiel de développement de la distribution moderne sur le continent. Notre ambition est de faire de CDCI un modèle, un fer de lance pour notre essor régional», affirme Zouhaïr Bennani, président de Retail holding et président du conseil d’administration de CDCI.

De fortes ambitions
À travers l’augmentation de capital, cette ambition devrait se concrétiser dans un proche avenir. En effet, la filiale de Retail holding se penche sur la structuration, la modernisation et la stabilisation de son modèle économique. Cela passe par des investissements financiers et humains très important, mais aussi des investissements techniques de pointe dans sa plateforme logistique. De plus, à court terme, la CDCI devrait aussi augmenter le taux de pénétration de la distribution moderne dans le marché ivoirien, en forte croissance.

Parmi ses objectifs, figure le développement du réseau. L’ambition est d’ouvrir 100 magasins d’ici 2026, soit une moyenne de 20 ouvertures et 300 recrutements par an. Pour y parvenir, la filiale capitalise sur l’effet de levier relatif à l’expertise de sa maison mère et de son savoir-faire au Maroc afin de dupliquer le succès du business model de la CDCI dans d’autres pays africains, notamment ceux de la zone UEMOA.

Le périmètre d’activité de la CDCI
La filiale de Retail holding est présente dans 40 villes, à travers ses deux grandes marques, CDCI et King cash, totalisant pas moins de 121 magasins. Elle est spécialisée dans trois concepts de vente, notamment le gros (24 magasins), le demi-gros (30 magasins) et le détail (67 magasins). Par ailleurs, la CDCI détient à son actif un bâtiment de 11.000 m² et une capacité de stockage de plus de 12.000 palettes, en plus d’un parc équipé de manutention entièrement électrique.

Cette plateforme logistique, aux standards internationaux, permettra à l’acteur de la grande distribution de rayonner en Afrique de l’Ouest à partir de la Côte d’Ivoire. Avec un capital de 6 millions d’euros, la CDCI emploie près de 1.200 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros.

À noter qu’elle a investi pas moins de 125 millions d’euros en 2020. Rappelons que Retail holding est un groupe marocain, fondé en 1985, côté à la Bourse de Casablanca, à travers ses filiales Label Vie et Aradei Capital. Acteur économique de référence, il figure parmi les premiers employeurs privés dans les pays où il intervient. Au Maroc, le groupe opère dans plus de 26 villes, à travers les enseignes de distribution alimentaires Carrefour, Carrefour Market, Atacadao. Il détient également les franchises de Kiabi, Burger king et Virgin.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page