Éco-Business

Génération Green : les jeunes ruraux au coeur de la stratégie (Dossier spécial)

La stratégie vise à permettre l’accès de 350.000 à 400.000 ménages agricoles à la classe moyenne agricole à l’horizon 2030 et à y stabiliser près de 690.000.

Lancée en février 2020, la stratégie de développement du secteur agricole «Génération Green» boucle sa première année de mise en œuvre. S’il y a une composante à laquelle cette nouvelle stratégie a accordé de l’importance, c’est bien évidement la valorisation de l’élément humain, en particulier les jeunes ruraux. Cette nouvelle vision pour le secteur agricole fixe les grandes orientations et axes de développement du secteur agricole durant les dix prochaines années, à l’horizon 2030, tout en consolidant les acquis du Plan Maroc Vert (PMV) et en se focalisant sur les axes d’amélioration issus de l’évaluation du PMV en concertation avec les interprofessions et les régions. La stratégie Génération Green devrait permettre au secteur agricole de doubler son PIB pour atteindre, à terme, 200 à 250 MMDH. Pour sa part, la valeur des exportations devra atteindre 50 à 60 MMDH par an. Basée sur deux principaux fondements, cette stratégie s’appuie sur la priorisation de l’élément humain et la poursuite de la dynamique de développement du secteur agricole. Le premier fondement de la nouvelle stratégie «Génération Green» relatif à la priorisation de l’élément humain vise à faire émerger une nouvelle génération de classe moyenne agricole, de jeunes entrepreneurs et d’organisations agricoles, et mettre en place une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement.


Une nouvelle génération d’exploitants…
La stratégie vise à faire accéder 350.000 à 400.000 ménages agricoles à la classe moyenne et à y stabiliser près de 690.000 ménages. Et ce, à travers la poursuite des efforts d’investissement, accompagnés d’un nouveau schéma d’incitations pour améliorer le revenu des agriculteurs en plus de la généralisation du régime de la protection sociale aux agriculteurs et aux salariés agricoles conformément aux orientations Royales. L’accès de ces ménages agricoles passera aussi par l’amélioration des conditions de travail des salariés et la réduction de l’écart entre le salaire minimum agricole et celui en vigueur dans les autres secteurs économiques à l’horizon 2030, en plus de l’extension de l’assurance agricole pour atteindre 2,5 millions d’hectares de terres agricoles assurées à l’horizon 2030. Dans ce cadre, la mobilisation et la valorisation des terres collectives revêt un caractère stratégique dans la stratégie Génération Green. Afin d’améliorer le climat entrepreneurial dans le monde rural au profit des jeunes, promouvoir l’emploi et intégrer cette catégorie dans le développement, le Département de l’Agriculture veillera, en coordination avec les départements concernés, à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes exploitants, soit l’équivalent de 180.000 exploitants. Cette émergence reposera sur la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 170.000 emplois dans les services agricoles, para-agricoles et la transformation, et ce à travers l’adoption d’un ensemble de mesures incitatives, un accompagnement à la création d’entreprises et de sociétés de services et un renforcement de la formation agricole.

…et d’organisations agricoles
Parallèlement, l’émergence de cette nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles sera accompagnée par la création d’une nouvelle génération d’organisations agricoles. À cet égard, le ministère veillera au développement d’une nouvelle génération d’organisations agricoles innovantes, notamment en termes d’agrégation agricole, coopératives et de nouveaux modèles d’organisation, à leur structuration en vue d’atteindre un taux de regroupement de 25% des agriculteurs dans ces organisations. Dans cette configuration, le développement du secteur agricole devra être conduit à travers une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement qui vont concerner le renforcement des projets de l’agriculture solidaire de nouvelle génération, l’introduction de nouvelles technologies et la digitalisation des services agricoles au profit de près de 2 millions d’agriculteurs, ainsi que le renforcement du conseil agricole. Dans le cadre de son deuxième fondement relatif à la poursuite de la dynamique du développement agricole, la stratégie Génération Green vise le développement et la consolidation des filières agricoles par une intervention plus ciblée sur l’amont agricole et une réallocation des efforts sur l’aval et ce, à travers l’adoption d’une nouvelle génération de contrat-programmes, en concertation avec les interprofessions concernées.

Modernisation de 12 marchés de gros régionaux
En complément à l’effort effectué dans le cadre du Plan Maroc Vert, la stratégie Génération Green vise l’amélioration des conditions de commercialisation et de distribution des produits agricoles et la structuration et la modernisation des chaînes de distribution. Le but est de maximiser la valeur captée par les agriculteurs et améliorer la qualité des produits vendus aux consommateurs finaux à travers la modernisation de 12 marchés de gros régionaux de fruits et légumes et des abattoirs, la réhabilitation des souks, le renforcement des canaux de distribution et des plateformes de stockage. Cette stratégie vise aussi la promotion de la qualité, de l’innovation et de la Green-Tech afin d’adapter la production agricole aux nouveaux modes de consommation et ce, par l’agrément de 120 abattoirs modernes, conformément au schéma directeur de réforme des abattoirs, le renforcement du contrôle sanitaire, la digitalisation de l’agriculture et le renforcement des programmes de recherche. A cela s’ajoutent le développement d’une agriculture durable et résiliente aux changements climatiques par le dédoublement de l’efficacité hydrique et d’économie de l’eau d’irrigation, ainsi que l’utilisation des techniques de conservation du sol. Vu l’importance des ressources hydriques dans la sécurisation et la pérennisation de la production agricole, le ministère de tutelle poursuivra ses programmes de rationalisation de l’utilisation de l’eau d’irrigation et sa valorisation, d’amélioration des services de l’eau et de garantie de la durabilité des infrastructures d’irrigation. Il s’agit essentiellement des actions prévues dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green» et du «Programme national d’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation». 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page