Éco-Business

Forum Afrique Développement: L’électrification et l’agriculture au coeur de l’édition 2016

 

 


Le groupe Attijariwafa bank et Maroc Export co-organisent la 4e édition du Forum international Afrique Développement, les 25 et 26 février, à Casablanca. Plus de 1.200 opérateurs économiques et institutionnels africains et internationaux sont attendus à ce rendez-vous.

Alors que l’édition 2015, s’était penchée sur les «infrastructures en Afrique», à travers trois cas, «Sénégal émergent», «Gabon émergent» et le «Plan national de développement» de la Côte d’Ivoire, les intervenants au forum de cette année essayeront d’organiser le débat sous la thématique «Agriculture et électrification: mobiliser les énergies». En effet, plus de 60% de la population africaine n’a pas accès à l’électricité, et environ 50% souffre de malnutrition au moment où le continent dispose de 800 millions d’hectares de terres arables non exploitées.

Intervenant lors d’un point de presse tenu mardi à Casablanca, Mohamed El Kettani a indiqué que le développement du continent africain passe nécessairement par la promotion de la coopération Sud-Sud, la mise en place de partenariats public-privé et une politique efficace d’intégration régionale.

Le PDG d’Attijariwafa bank a assuré que l’Afrique demeure attractive pour les investisseurs étrangers et que les prévisions de croissance sont parmi les plus élevées au monde (5% TCAM). Néanmoins, El Kettani a précisé que la croissance en Afrique ne crée pas suffisamment d’emplois et de valeurs partagées dans un territoire où «la richesse fondamentale réside dans sa jeunesse». Plus de 200 millions d’Africains ont entre 15 et 24 ans.

Pour sa part, Zahra Maafiri, directrice générale Maroc Export, a rappelé que sur la question de l’électrification, le Maroc met à la disposition de ses partenaires du continent son propre modèle. Ainsi, l’électrification de la région ouest-africaine par l’Office national d’électricité (ONEE) a débuté en 2006 à travers des projets dont les retombées bénéficient déjà à plusieurs centaines de milliers de personnes au Sénégal, en Mauritanie ou encore en Sierra Leone.

Aujourd’hui, le continent mobilise le plus les entreprises marocaines vers l’international. 48% des participations des entreprises ont été captées par l’Afrique qui a accaparé 31% des activités de Maroc Export.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page