Éco-Business

Fête du travail: Seddiki fait son bilan

Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des affaires sociales./DR

Les indicateurs de la situation économique et sociale, au Maroc, ont connu une amélioration significative en 2015, ce qui s’est reflété sur le climat social des entreprises et la promotion du dialogue social, a affirmé, vendredi Rabat, le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki. 
Lors d’une conférence de presse, donnée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du travail (1er mai), Seddiki a fait état de la création nette de quelque 33.000 postes d’emploi entre 2014 et 2015, la stabilisation du taux de chômage autour de 9% depuis 2010 et l’enregistrement de 265 grèves en 2015, contre 289 en 2014, soit une baisse de 8%. 


Le ministre a aussi souligné l’augmentation du nombre des salariés déclarés à la CNSS, soit 3,10 millions, alors que le nombre des bénéficiaires à la CNOPS a atteint 3,05 millions. 

Revenant sur la Stratégie nationale pour l’emploi 2025, dont le plan d’action est en cours, Seddiki a fait remarquer que cette démarche s’appuie sur le renforcement de la création d’emplois, la valorisation du capital humain, l’amélioration des programmes d’emploi et sur le renforcement de l’intermédiation et de la gouvernance du marché du travail. 

Il a ainsi souligné l’importance de lancer de nouveaux programmes de promotion d’emploi, à l’instar de la réforme du dispositif de formation-insertion, la mise en place d’un dispositif incitatif à l’emploi au sein des entreprises nouvellement créées, le lancement du programme d’encadrement des chercheurs d’emploi licenciés et d’initiatives territoriales pour l’emploi. 

Dans le même registre, le ministre de l’Emploi et des affaires sociales a fait savoir que le programme «Idmaj» a permis en 2015 l’insertion de 70.000 chercheurs d’emploi, alors que le programme «Taehil» a offert l’occasion à près de 15.000 bénéficiaires des programmes d’améliorer leur employabilité. Il a aussi indiqué que le programme de l’auto-entrepreneur a favorisé l’accompagnement d’environ 1.900 porteurs de projet et la création de 1.021 TPE. 

En ce qui concerne le renforcement des droits fondamentaux au travail et le dialogue social, Abdeslam Seddiki a mis en avant l’importance des mesures prises par son département. Ces mesures visent à lutter contre les conflits au travail, le contrôle de l’application de la législation sociale, la promotion de la santé et de la sécurité au travail, outre la lutte contre le travail des enfants et l’égalité hommes-femmes au travail. 

Le bilan des réalisations concernant la période 2012-2015 reste positif, en dépit de nombreuses contraintes, a estimé Sedikki. Et de préciser que les programmes d’emploi ont permis l’insertion d’environ 250.000 chercheurs d’emploi, l’amélioration de l’employabilité de plus de 70.500 personnes et l’accompagnement de plus de 7.200 porteurs de projet ainsi que la création de plus de 3.200 TPE.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page