Éco-Business

Fès-Meknès : un potentiel illimité !

Forte de sa position stratégique et de son potentiel économique, agricole et humain, la Région a su faire preuve d’une grande capacité de résilience au pic de la crise pandémique. Aujourd’hui, de nouvelles perspectives sont tracées afin que ce territoire, très prometteur, puisse tirer profit de son énorme potentiel de croissance.

Dotée d’un positionnement géostratégique qui lui confère une centralité au cœur des échanges économiques nationaux, la Région Fès-Meknès entend valoriser l’attractivité économique de son territoire, à l’échelle nationale et internationale. Il faut dire qu’elle présente des indicateurs économiques et sociaux sans commune mesure avec son potentiel, ce qui renforce l’urgence et l’importance du chantier de développement, dont les documents programmatiques de la Région et des communes ont déjà commencé à définir les projets structurants.

Étant la première à avoir signé son contrat programme avec l’État, la Région Fès-Meknès dispose de sa propre vision territoriale de développement à court et moyen termes, avec 97 projets (d’une valeur de 11,2 MMDH), lancés dans le cadre du contrat programme État-Région 2020-2022 (PDR Fès-Meknès). À long terme, elle a tracé ses ambitions à l’horizon 2042 (SRAT) avec plus de 197 projets, mesures et orientations.

Dans ce cadre, il est important de noter que durant la période de crise du Covid-19, la Région a fait preuve d’une grande capacité de résilience. L’année 2021a été marquée par un saut qualitatif et quantitatif en termes d’indicateurs liés au développement régional et ce, en dépit des contraintes liées à la crise sanitaire qui se sont reflétées sur l’économie régionale.

En effet, les secteurs du tourisme et de l’artisanat, ainsi que les sous-secteurs qui y sont directement liés, ont été particulièrement affectés par la pandémie. Afin d’en atténuer les effets sur la dynamique économique et le niveau de vie des citoyens, de nombreuses mesures ont été adoptées, au niveau national et régional, en matière de relance économique, de protection des entreprises et des emplois, notamment le lancement de produits de garanties destinés aux TPME ou encore la signature de contrats-programmes pour la relance des secteurs les plus impactés.

Forte de sa position stratégique et de son potentiel économique, agricole et humain, la Région Fès-Meknès, qui compte, depuis le découpage territorial de 2015, deux préfectures et neuf provinces, constitue un pôle régional émergent des plus prometteurs. Elle occupe la quatrième position sur le plan de la contribution à la richesse nationale et participe à hauteur de 8,4% au PIB du pays.

Elle s’est hissée en deuxième position en termes de valeur ajoutée agricole et constitue la deuxième destination, après la Région de Rabat-Salé-Kenitra, de l’investissement en foncier en appui au Plan Maroc Vert. La richesse y est d’abord axée sur les activités tertiaires qui représentent 47,3% du PIB régional. La part du secteur primaire est de 21,1% et celle du secteur secondaire, comprenant notamment les industries manufacturières, de 17,6%.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO Suppléments

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page